Washington accuse le chinois Hytera d’avoir volé la technologie « talkie-walkie » de Motorola

Le ministère américain de la Justice a engagé des poursuites pénales contre la société de télécommunications basée en Chine Hytera l’accusant de conspirer avec les employés de Motorola Solutions Inc pour voler la technologie de radio mobile numérique développée par la firme américaine.

Hytera Communications Corp, basée à Shenzhen, aurait recruté des employés de Motorola en Malaisie pour voler des données commerciales exclusives sur les radios, connues sous le nom de talkie-walkie.

L’acte d’accusation indique que Hytera a recruté des employés de Motorola de 2007 à 2020, et que ces travailleurs ont reçu des salaires et des avantages sociaux plus élevés que ceux qu’ils ont reçus chez Motorola en échange du vol de secrets commerciaux. Hytera et les autres accusés non identifiés ont également été accusés de possession ou de tentative de possession de secrets commerciaux volés. S’il est reconnu coupable, Hytera s’exposerait à une amende pénale trois fois la valeur des secrets commerciaux volés.

Les anciens employés de Motorola ont tous signé des accords de confidentialité au moment de leur embauche et ont ensuite signé des accords de non-divulgation après avoir quitté l’entreprise, selon l’acte d’accusation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.