Israël soupçonne l’Iran d’aider le Hamas

Les limiers du Shin Beit (services de la sécurité intérieure israéliens) sont très inquiets par la dernière escalade en Cisjordanie. L’attaque meurtrière des Brigades Ezzedine al-Qassam,

bras armé du Hamas, contre des colons de Kyriat Arba qui a fait quatre victimes-deux couples de colons- les interpelle à plus d’un titre. C’est plus le modus operandi de l’attaque que son timing qui intrigue. Les services de sécurité israéliens aidés par le Mossad ont décelé depuis des mois un regain d’activisme au sein des branches armées du Hamas. Plusieurs livraisons d’armes ont été repérées venant du Liban. Le Shin Beit soupçonne fortement le Hezbollah d’aider le Hamas à accroître ses capacités de nuisance. Des experts iraniens auraient entraîné plusieurs cadres des brigades Ezzedine al-Qassam aux techniques de la guérilla urbaine. Ainsi, sous la pression des iraniens, le Hamas aurait délaissé les attentas suicides pour des opérations plus tactiques qui exigent beaucoup de préparation ainsi que beaucoup de moyens logistiques. Le dernier attentat qui intervient après une accalmie de plusieurs mois, montre que les brigades Ezzedine al-Qassam maitrisent aujourd’hui parfaitement les techniques de guérilla. Repéré des cibles, opéré et puis se replier sans être démasqué démontre que le Hamas un franchi un autre pallier dans sa guerre contre Israël, d’autant plus que le mouvement islamiste a choisi, cette fois-ci, d’attaquer à partir de la Cisjordanie et non de la bande de Gaza, son fief historique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *