Algérie-Iran : relations dangereuses.

Algérie-Iran : relations dangereuses. La dernière escale effectuée à Alger par le président iranien Mahmoud Ahmadi Nejjad, sur sa route pour New York, confirme les bonnes relations qu’entretiennent l’Algérie et l’Iran.

Les deux pays n’ont d’ailleurs jamais cessé de coopérer dans le domaine du nucléaire. Ce qu’Alger n’a jamais cherché à démentir. L’Algérie et la Syrie sont parmi les rares pays à soutenir de manière explicite le droit de l’Iran de disposer de la technologie nucléaire à des fins civiles. Les observateurs parlent d’un axe tripartite Téhéran-Damas-Alger en matière de coopération nucléaire. C’est dans ce sens que les Etats-Unis ont accusé l’Iran et la Syrie de développer avec un autre pays qui possède l’uranium -allusion faite à l’Algérie- un ambitieux programme nucléaire à des fins militaires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *