Affaire de l’aéroport d’Alger. Les précisions de Fodhil Kerkache…

Suite à la publication par Maghreb-Intelligence de deux articles relatifs à d’éventuels malversations et pots de vin qui auraient entachés l’extension de l’aéroport international d’Alger, la rédaction a reçu une mise au point de la part de Monsieur Fodhil Kerkache que nous reproduisons intégralement ci-dessous :

C’est avec un grand étonnement que j’ai reçu et lu les différents articles que vous avez publié sur votre site d’information, me concernant et surtout portant préjudice à mon intégrité et à mon professionnalisme.

Il aurait été souhaitable que vous preniez contact avec moi pour connaître la vraie version de l’histoire : comme le genèse même de ce projet, son déroulement et les vraies raisons de l’écartement de UTLRA dont j’étais le fervent défenseur.

Vous avez publié une déclaration sur l’honneur de Jenny LAWTON, avec qui j’ai collaboré étroitement pendant presque une année, et que j’essaye de contacter par téléphone depuis hier sans succès. Je vais lui envoyer un email quand-même pour lui demander si c’est vraiment elle qui a signé cette lettre, parce que j’ai des doutes son authenticité, puisque son contenu est faux du début à la fin.

 

Cette lettre dit que je suis l’émissaire de Mr Tahar ALLACHE.

Alors que j’ai été contacté par un consultant algérien, Mr Adel KHALEF, qui travaillait pour l’ambassade d’Angleterre.

Suite à la visite du Ministre Anglais des affaires étrangères en Mai 2016, il m’avait présenté le projet comme une assistance locale à une société anglaise qui avait été retenue pour fournir les programmes informatiques du nouvel aéroport.

Ma mission consistait donc à conduire les négociations contractuelles finales (qui viennent normalement et en toute légalité après un avis d’attribution provisoire de marché), à fournir des compétences IT locales pour exécuter le projet (mon backgroud TELCO me le permet parfaitement), puis garder une équipe d’ingénieurs IT pour gérer la coordination du service après-vente et d’assistance pendant le déroulement des opérations.

Et c’est surtout cette deuxième et troisième partie du projet qui m’intéressait le plus.

 

Pour ma part, et après avoir discuté avec le chef de projet de ULTRA, Jenny LAWTON justement, j’étais le représentant et le défenseur des intérêts de ULTRA. Ce que j’ai fait pendant presque une année.

Nous avions parlé des termes et des conditions de paiements en fonction de l’avancement du projet : cadrage de la mission, étapes du projets, termes de paiements.

Un schéma classique d’une négociation de contrat de consulting et d’assistance.

 

A signaler que j’ai eu à faire ce même type de travail autant que consultant indépendant sur plusieurs projets, et dans différents domaines, depuis 2009. Au niveau national et international (Tunisie, France, Belgique, Espagne, …) et cela pour des grands groupes internationaux. Et chaque fois, le business model était le même.

 

Après avoir analysé vos articles, et lu cette lettre sur votre site Maghreb intelligence,  et si cette même lettre est confirmée venant de Jenny LAWTON, je ne peux conclure que le chef de projet Jenny LAWTON se retourne contre moi et essaye d’impliquer Mr ALLACHE, pour tout simplement justifier son échec, son manque de souplesse et de vision à long terme dans les négociations (le numéro 1 mondial qui veut imposer ses conditions et ses prix et considère qu’il est incontournable) et son manque de rigueur (Une lettre d’engagement male traduite de l’anglais au français).

 

Dans cette même déclaration, supposée être faite par Jenny LAWTON, elle évoque des raisons imaginaires qui ont fait que ULTRA soit écarté. Voici les vrais raisons pour lesquelles ULTRA a été écarté :

 

ULTRA a été écarté, parce qu’ils se sont engagés à fournir leur solution gratuitement sur l’ancien terminal : TA (Terminal Algiers) qui est devenu par la suite T1.

Cette lettre a été déposée en Français (la langue contractuelle officielle) après une mauvaise traduction de l’anglais.

Une première erreur impardonnable dans ce type de projet. Les exigences internationales obligent à passer les traductions par un traducteur assermenté et une validation du contenu traduit par un juriste confirmé local.

 

Quand la décision provisoire leur a été signifiée, ils ont voulu facturer l’extension du T1 au même prix que l’implémentation sur le T4 (le nouveau terminal). Chose que le client a refusé catégoriquement. J’ai assisté à plusieurs réunions à ce sujet et à chaque fois, le client restait sur ses positions.

Une position que je trouve légitime et conforme à la loi.

 

J’ai organisé avec ULTRA un workshop au mois de Septembre 2016, pour démontrer que l’extension coûtait autant que l’implémentation dans un nouvel aéroport.

Mais la réglementation est claire, un engagement d’un fournisseur dans le cadre d’un appel d’offre, ne peut être revu ou modifié. Et c’était la position du client qui a décidé d’aller chercher d’autres fournisseurs.

A ce moment, ULTRA était sûr que l’Algérie n’avait plus le choix, et que leur proposition d’augmenter le prix n’aller pas être refusée pour des raisons de timing.

J’ai une copie de cette lettre d’engagement de ULTRA en français. Qui leur a fait perdre toute crédibilité et qui reste la seule et unique raison de leur écartement du projet.

 

Maintenant, ils essayent de monter toute une histoire imaginaire et imaginée, pour remettre la faute sur soit disant un complot qui implique mon intégrité et celle de Mr ALLACHE.

Ils vont même jusqu’à la modification des emails et la production de documents faux. A savoir que leur niveau de compétences en informatique est tellement élevé qu’ils peuvent tout produire et reproduire : mails, sms, et autres.

 

Dans sa lettre, appelé déclaration sur l’honneur, elle dit qu’ils ont décidé de m’écarter pour des raisons d’étiques, pourquoi alors continuer à travailler avec moi jusqu’en Février 2017. Puisque selon elle, ma position était claire dès le début.

 

Je leur ai proposé de respecter leur engagement et fournir leur solution au prix mentionné initialement avec l’extension sur l’ancien terminal gratuitement conformément à leur lettre d’engagement. Et qu’il fallait voir le long terme en Algérie, un pays qui est en plein développement.

J’ai même été rencontré l’attaché commercial de l’ambassade d’Angleterre en compagnie de leur consultant Mr Adel KHALEF, pour lui demander d’intervenir auprès de ULTRA et les convaincre d’accepter de lancer le projet avec les conditions initiales dans modifications aucunes.

 

Au final, ULTRA a refusé, et elle a perdu non seulement le marché de l’aéroport, mais aussi, ils ont compris qu’ils avaient perdu tout autre espoir de travailler en Algérie.

D’où ce montage absurde et vulgaire.

 

Je reste disponible pour une prise de contact direct pour me permettre de bénéficier d’un droit de réponse conformément à l’éthique journalistique.

 

Bien à vous

 FODHIL KERKACHE

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Elfahem 11:19 - mars 15, 2018

    Une lettre truffée de fautes de français, le niveau de ce Monsieur est vraiment bas. Ça sent la magouille a plein nez.

    1. Dezou maahoum 15:17 - mars 15, 2018

      el maregue, ce site « makhnez intelligence » est truffé de propagande anti Algérie !!

  2. Benyoucef Abdellah 12:49 - mars 17, 2018

    Bonjour à la rédaction de Maghreb Intelligence

    D’abord bravo bravo pour cet article.

    Je m’appelle Abdelkah Benyoucef. Je suis un ancien de la lUNNA et coordinateur avec la SGSIA.

    Je ne connais pas ces gens , Fodhil à KERKACHE ou ce Adel Khalef. Mais je peux avec confiance vous confirmer que Ultra electronics à effectivement été évincée par Allache pour non volonté de payer ces demandes de corruption et CSCECont reçu l’ordre de les éliminer.

    . J’ai été limogé en 2017par Tahar Allache car j’avais découvert qu’il travail très coinjoinement avec Luo Futcho DG de CSCEC. Ils font fuire des million de dollars en surfacturation et ensuite une fois sorti en sous facturation. Celui qui a découvert ce poteau rose est un espagnol qui s’appelle Sergio Socampo, il voulait déclarer cela à sa direction générale de Prointec Mais Tahar Allache a déjà détourné plusieurs millions de dollars en masquant les vrai chiffres du budget aux sous-traitants ainsi qu’aux fournisseurs. Sergio a fini par être limogé. Aujourd’hui d’autres gros scandale sons cachés là-bas, notamment avec le directeur de projet qui s’appelle Amine Kheider et qui détient des preuves de detournements d’argent contre Allache.

    Je vous le confirme , Tahar Allache est un corrompu , voleur et manipulateur. Il a plusieurs maîtresse à l’aéroport d’Alger et il ne compte pas s’en arrêter la. Il s’est enrichi avec les transactions financiers du trésor publics et de la caisse de la SGSIA à. Sont ami intime qui le protège vis à vis des dignitaires du sérail du pouvoir algérien est Sidi Saïd de UGTA. Ils sont tous complices avec lui. Je le dis clairement. Attention à ce criminel Tahar Allache. Il est très très dangereux et cet article ne me surprend pas. J ai vu la société Ultra se faire éjecter car effectivement ils ont refusé les dessous de table. Sergio et Amine kheider sont au courant de cela.

    Aujourd’hui Amie kheider est toujours esclave de Allache , et Sergio à été limogé : pousse à vers la sortie, il a été muté à un autre projet de prointec en Indonésie.

    Écrivez lui sur: socampod@prointec.es

    Tahar Allache est un voleur et un traître debout l’Algérie.
    Moi je suis en Belgique, je suis marié , mes enfants sont là et je suis moi-même ressortissant belge aussi. Je ne craint personne et je leur souhaite d épater un jour pour leur crimes économique. Allache payera un jour.

  3. […] Ce représentant, un dénommé Fodhil Kerkache, répondait à ces accusations en affirmant à son tour que Ultra Eletronics a été écartée car la société “n’a pas respecté des engagements contractuels”. […]