Affaire Kaddour Terhzaz: Le coup de sang du capitaine Ali Najab

Sortie médiatique fracassante pour Ali Najab, capitaine porte-étendard des anciens prisonniers marocains du Front Polisario, en critiquant vertement le colonel-major Kaddour Therzaz, emprisonné depuis 2008 au Maroc pour violation de «secrets militaires».


Dans une déclaration à l’AFP, Najab estime que le colonel Terhzaz n’aurait rien fait pour soutenir les prisonniers marocains durant leur captivité en Algérie, période durant laquelle il occupait des fonctions de responsabilité au sein de l’armée de l’air marocaine : « Pourquoi parler de ces souffrances aujourd’hui, alors que ces militaires méritaient qu’on les défende durant leur captivité ». Pour Najab, le Maroc «est toujours en guerre» dans le conflit du Sahara Occidental. Depuis quelques semaines la famille du colonel Terhzaz tente de faire valoir la double nationalité de l’ancien militaire comme argument principal d’une vaste campagne de lobbying menée à Paris en faveur de sa libération. Cette stratégie s’est avérée contre-productive, braquant un peu plus les Marocains qui sont intransigeants sur les questions de sécurité nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *