Alger salue la nomination du nouveau patron de la DGSE

La désignation de Bernard Emié, ambassadeur de France à Alger depuis 2014, à la tête de la DGSE, a été bien accueillie en Algérie. Le Département de Surveillance et de Sécurité – DSS – dirigé par le général Bachir Tartag, qui préfère pourtant  travailler avec des militaires, voit l’arrivée de ce diplomate chevronné d’un bon œil. Pur produit de la chiraquie, Bernard Émié connait bien le monde arabo-musulman et sa complexité. Ancien ambassadeur en Jordanie, au Liban et en Turquie, il a eu à gérer de multiples crises. Lors de son passage à Alger, il a assisté à la mise à l’écart du général Taoufik Mediène et à son remplacement par le général Tartag. Il est également au fait de toutes les subtilités des luttes internes au pouvoir algérien, et a su se maintenir à distance des différents clans. Un atout majeur pour celui qui devient le « bras armé » de la diplomatie résolument offensive d’Emmanuel Macron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *