Attentat: cinq militaires algériens tués dans le nord-est du pays

Cinq militaires algériens, dont un officier, ont trouvé la mort ce matin dans l’explosion d’une bombe artisanale dans la région de Négrine, dans le nord-est du pays, à quelques kilomètres de la frontière avec la Tunisie. Selon plusieurs sources en Algérie, la bombe était placée aux abords d’une piste régulièrement empruntée par les forces de sécurité algériennes. Deux autres militaires de l’Armée nationale populaire (ANP) ont été blessés, dont un grièvement.

Le convoi devait participer à une opération de ratissage menée l’ANP contre des groupes terroristes installés dans la région. Il s’agit de l’attentat le plus meurtrier depuis celui qui avait visé un convoi militaire en janvier 2015 dans la région de Aïn Defla, au sud-est d’Alger, tuant onze soldats de l’ANP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. chaoui04 22:00 - février 14, 2018

    Et hop mekhreb betise met en première page la mort de ces valeureus soldays .Jouissez bande de laches.Ils ont peut être été tués par l’infiltration de terro marococus venat de Libye.

    1. Rachid 12:50 - février 16, 2018

      Oui comme â Bentalha et..et…c est l’armée marocaine qui s’infiltrer la nuit pour égorger les gens peut-étre…Continuez à faire fixette sur le maroc…Tas de haineux on ne jouit jamais de ce genre de massacres mais vous en avez l’habitude que ca devient banal chez vous et c est la faute du maroc hhhh
      Quand le sage montre la lune du doigt,l’imbécile regarde le doigt