Benchemmass va se mettre à dos les défenseurs de la langue arabe et les panarabistes

La Coalition nationale de la langue arabe, forte de l’adhésion de dizaines d’ONG, va avoir du mal à avaler la pilule. Cette coalition, très proche du Parti de la justice et du développement (PJD, islamistes au pouvoir) et du Mouvement de l’unicité et de la réforme (MUR) présidée par Fouad Abou Ali, s’est vu refuser toute forme de subvention par le bureau de la chambre des Conseillers lors de sa réunion du lundi 5 février sous la présidence de Hakim Benchemmass (Parti authenticité et modernité, PAM).

Selon nos sources, la subvention demandée par la Coalition avait pour argument l’organisation de son cinquième congrès les 9 et 10 mars prochains. Nos sources ne dévoilent pas le montant de ladite subvention, mais elle se situerait autour de plusieurs centaines de milliers de dirhams.

C’est cette même coalition qui avait sévèrement critiqué les propos de Noureddine Ayouch quand le célèbre publicitaire et membre du Conseil supérieur de l’Education avait plaidé pour un enseignement primaire en darija (dialectal).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *