Bouleversements en vue dans le paysage audiovisuel marocain

Alors que les magistrats de la Cour des comptes viennent d’entamer une mission d’audit au sein de la SNRT, le changement tant attendu au sein du paysage audiovisuel marocain (PAM) serait, selon plusieurs sources autorisées, imminent. Les chaînes de télévision publiques constituent aujourd’hui l’une des grandes préoccupations en haut lieu. La situation financière catastrophique, l’effritement des taux d’audience et la perte de crédibilité de la SNRT, de 2M et d’Al Oula, ont fini par convaincre le Palais de l’urgence de procéder à des réformes de fond, et à un changement de dirigeants. En coulisses, plusieurs scénarios circulent sur d’éventuelles ouvertures du capital de 2M et de Médi1 Tv à de nouveaux actionnaires. Dans les deux cas, des noms sont avancés, un grand groupe français pour 2M et la holding de Othmane Benjelloun pour Medi1 Tv. Des informations insistantes évoquent également la possible arrivée de Hassan Khiar, patron de la radio Medi 1, à la tête de 2M, tandis que Samira Sitaïl serait pressentie à Medi1 Tv. En ce qui concerne la SNRT, des proches de Fayçal Laraïchi affirment que le PDG n’a jamais été aussi actif, s’impliquant personnellement dans toutes les décisions et préparant de nouvelles nominations au sein du groupe, notamment à la tête de certaines directions stratégiques et des chaînes Arriadia, Arrabiaa, et Al Maghribia. L’indéboulonnable Fayçal Laraïchi, en poste depuis 1999, serait-il alors épargné par les grands changements annoncés ? Rien n’est moins sûr. Le nom de Nourredine Saïl circule en effet pour reprendre les rênes de la maison « El Brihi », une nomination qui sonnerait comme une ultime revanche pour cet homme qui a dédié toute sa vie à l’audiovisuel.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *