Qui derrière la suspension de la grève de la faim des détenus du Hirak ?

L’opération aura été menée dans la plus grande discrétion, condition sine qua non pour la réussite de la mission menée par plusieurs personnalités de la société civile auprès des détenus du Hirak du Rif emprisonnés à Casablanca, et qui avaient entamé une grève de la faim illimitée le 17 juillet dernier. Selon des sources proches des familles des détenus, Khadija Marouazi, la secrétaire générale de l’ONG Le Médiateur et réputée proche d’Ilyas El Omari, s’est rendue à la prison d’Oukacha accompagnée d’un membre du CNDH et de l’Initiative Civile pour le Rif, ainsi que par d’autres personnalités rifaines. Cette délégation aurait eu de longues entrevues avec les détenus, jusqu’à partager un grand gâteau avec les principales figures du Hirak emprisonnées à Oukacha. Ces dernières ont finalement accepté de suspendre leur mouvement et de laisser la voie à une « solution honorable ». Les mêmes sources évoquent une initiative pour une prochaine libération des détenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *