Document. Le PDG de l’aéroport d’Alger a-t-il demandé un pot-de-vin à une société anglaise 

Dans notre édition du 09 Mars dernier (http://www.maghreb-intelligence.com/exclusif-aeroport-dalger-menaces-pressions-medias-etouffer-enorme-scandale/), nous avions évoqué le scandale des soupçons de malversations entourant l’affaire de l’extension de l’actuel Aéroport d’Alger. Nous avions fait part du travail d’investigation réalisé par nos confrères d’Algeriepart, ainsi que les preuves mises en avant, qui ont confondu le PDG de la Société de Gestion des Services et Infrastructures Aéroportuaires (SGSIA) sur d’éventuelles demandes de rétrocommissions à la société ULTRA Electronics, leader mondial du logiciel de gestion aéroportuaire.

Les pressions que subissent nos collègues algériens et leur convocation par la police suite à une plainte déposée par la SGSIA, nous ont poussé à aller plus loin dans la démarche qu’ils avaient initiés. Contactés, les responsables de la société Ultra nous ont confirmé les propos tenus dans l’article de notre confrère d’Algeriepart. Suite à quoi, nous avons même pu obtenir une Déclaration sur l’Honneur, signée par la Directrice Générale de la société ULTRA Jenny Lawton…

Dans cette lettre que nous reproduisons dans cette article, Jenny Lawton déclare sans détours que Fodhil Kerkache, un ami et représentant de Tahar Allache, PDG de la SGSIA, aurait ‘’ouvertement demandé un paiement en avance immédiate d’un montant important en liquide/ cash et en devise européenne (€ euro), Mr Kerkache a précisé que cet argent était destiné au profit du PDG de la SGSIA Mr Tahar Allache.’’ !

La Directrice Générale d’Ultra ajoute que : ‘’suite à ces malencontreux événements, notre société a commencé à constater la succession de difficultés, mais aussi des blocages de la part de la SGSIA et de CSCEC qui ont par la suite procéder à l’élimination pure et simple de notre offre’’

 Enfin, Mme Lawton conclue en déclarant que: ‘’Nous avons adressé plusieurs correspondances de plaintes et demandes d’intervention au Ministre des Transports algériens, mais nos courriers et multiples appels téléphonique à lui sont restés sans réponses à ce jour’’… ’’Nous déplorons cette situation, et nous espérons que nos chances d’être retenue par la SGSIA seront intactes.  Nous demeurons à la disposition des autorités aéroportuaires et de transports de la République d’Algérie.’’

Le Ministre algérien des transports a été saisi et la justice algérienne, selon nos sources, aurait reçu une plainte déposée par Ultra Electronics. Avec ce nouveau document qui constitue un véritable rebondissement dans cette affaire qui flaire  la corruption à plein nez, plusieurs questions se posent : Qui a intérêt aujourd’hui à protéger Mr Tahar Allache ? Et pourquoi une véritable enquête des services compétents n’est-elle pas encore enclenchée?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *