Exclusif. Abdelaziz Bouteflika refuse de mettre à la retraite le général-Major Ahmed Gaïd Salah 

Le Président algérien Abdelaziz Bouteflika a officiellement refusé de mettre à la retraite le controversé et puissant général-major Ahmed Gaïd Salah, le chef d’état-major de l’armée algérienne. Bouteflika dit non à toutes les requêtes qui lui sont parvenues en provenance de son entourage, amis et conseillers, qui le visitent et le consultent régulièrement à la résidence présidentielle de Zéralda.
Le chef de l’Etat a été assailli ces dernières semaines de plusieurs demandes pour le prier d’organiser la transition au sein de l’état-major de l’armée algérienne afin de garantir une succession paisible au vieux général Gaïd Salah, qui dirige d’une main de fer l’armée du pays. Âgé de 78 ans, Gaïd Salah ne suscite plus l’unanimité au sein de la nouvelle génération des hauts gradés de l’armée algérienne. Sa dureté excessive, son caractère autoritaire et ses sautes d’humeur inquiètent en effet de nombreux décideurs de l’armée.
Par ailleurs, de nombreux chantiers importants au sein l’institution ont été ralentis par Ahmed Gaïd Salah. Changement de chefs de région, promotion de nouveaux généraux, le chef d’état-major est soupçonné de discriminer les uns pour avantager les autres qui lui sont fidèles et proches.
En dépit de toutes les vives critiques qu’il soulève, « âmi Salah », comme l’appellent les intimes, conserve de très bonnes relations avec Abdelaziz Bouteflika. Le Président algérien le considère comme un véritable compagnon sur lequel il peut compter dans les moments plus difficiles, même si le vieux général n’apprécie pas beaucoup l’influence de plusieurs membres de l’entourage présidentiel, notamment certains conseillers proches des cercles affairistes.
Le chef d’état-major de l’armée algérienne est l’homme qui  a accompagné Abdelaziz Bouteflika dans sa lutte contre les généraux qui lui étaient hostiles au cours des années 1990. Il est celui qui a aidé Bouteflika à neutraliser le pouvoir étendu du DRS du général Toufik. Le grand ménage entamé par Bouteflika au sein de l’armée et des services n’aurait jamais été possible sans le concours précieux de Gaïd Salah. C’est sans doute pour toutes ces raisons que le Président algérien refuse de lâcher son fidèle général…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Zaouati 19:02 - mai 24, 2018

    Le gouvernement algerien personne ne veut quitter sa place même pour la retraite les poupées (l alzemar) qui gouverne l algerie c est pour cela on tient pas compte de ce qu’ils disent.

    1. chaoui04 19:45 - mai 24, 2018

      De quoi je me mêle ya zerouati. Ecoute p’tit marococu occupe toi de ton crapaud alias homo6.Le peuple algérien est content de son président..Les MAROCOCUS aboient et BOUTEF passe.T’FOU alikoum.

      1. Medag 21:25 - mai 24, 2018

        Ferme ta gueule et ne salit pas les chez chaouias tfou alik wa ala boukarrossa ton president merdique ya hmar

        1. chaoui04 18:18 - mai 25, 2018

          Alors toi ya meddag le cocu de son roitelet occupe toi de ta femelle qui est entrain d’astiquer ,pour 10 dirhams, le phalus d’un papie gaulois et toi tu attends derrière la porte de ta maison plutôt bordel particulier.Je suis chaoui et viendra le jour ou je serai chez toi pour te bais….toi et ta tribu femelle. Vive boutef….

  2. Komchi 19:31 - mai 24, 2018

    Ami salah un l’un des meilleurs chef qu’à connulanp depuis l »indépendance homme de terrain.il a professionnalise l’armée qu’il d’une main de fer il la p ropulsee au 22 ème rang mondial 20/20 pour ami salah son bilan est clair.bravo ami salah encore et encore des sokhoi 35 et mig35.qui maîtrise le ciel maîtrise la.guerre nous sommes avec vous vive l’ANP

  3. Medag 21:21 - mai 24, 2018

    On devrait les mettre rapidement tous les deux a la retraite ces deux octogénaires destructeurs de l’l’Algérie et incompetents.incompétents . prédateurs et très dangereux pour la paix régionale au maghreb dépasser par les conjonctures actuelles et créant de très dangereux clivages au sein de la hiérarchie militaire et des renseignements algériens très affaiblis par ce duo destabilisateur.Gare aux dérives ptochaines régionales et a la defragmentation ininstitutionnelle en Algérie au lendemain de 2019.L’2019.L’algerie n’n’échappera pas pas a son autodestruction avec sa faillite économique et son hasardeuse diplomatie actuelle.Une fuite en avant suicidaire terminale semble la prochaine étape d’une « monarcho-republique » anachronique et laminée par la corruption systémique jamais égalée par un état dit arabe , le drame est cet entêtement des octogénaires du pouvoir obnubilés par leur seul devenir et celui des immenses rentes et fortunes de leurs proches.Une autocratie mortelle hors du siècle et du temps qui poussera tôt ou tard les puissances de ce monde a prodiguer une ththérapeutique douloureuse et dramatique comme le fut pour la libye voisine et son ex autocrate dictatdictateur qui n’est plus de ce monde ou l’humiliation de l’l’Irak et son défunt dictateur.le choix n’en’est possible qu’entre ces deux exemples tragiques a bon entendeur salut.

    1. chaoui04 18:20 - mai 25, 2018

      MERDAG :Tu mettra ta soeur et ta femme à la retraite .Leurs minous sont élérgis par les zizis des francais .T’fou alik ya TAHANE bel carta.+

  4. Chaoui aures 22:54 - mai 24, 2018

    Indeboulonnable le pilier . Il partira quand il voudra lui.

  5. بلال 03:07 - mai 25, 2018

    يحيا بوتفليقة و قائد صالح

  6. Aures chaoui 12:32 - mai 25, 2018

    Rafraichir la memoire de ce saouti. D’abord il y’a une grande difference entre un general baroudeur qui combattu l’otan et un general des casques bleus violeurs au congo. Voici une brochette de 4 generaux marocains qui totalisent a eux 4 plus de 3 siecles d’age. 1 general bouchaib arroub né en 1936 ce general des cuisiniers pour les saouds au yemen . 2 general abelhak kadiri né en 1937 retraité a 78 ans 3 general housni bouslimani né en 1935 retraité en 2012 ( 82 ans ) 4 general bennani né en 1935 a taza retraité a 78 pour cause de maladie vous voyez que notre plus vieux general est leur benjamin. Pour information toute cette brochette a participé a l’agression de l’algerie en 1963. La prochaine fois nous parlerons du vieux general salafiste mohamed larbi tamdi et son fils chiheb kidnapeurs et tueurs sur fatwa pour faire main basse sur le maroc

    1. chaoui04 18:23 - mai 25, 2018

      Aures chaoui;chapeau bas cher voisin des Aures.

  7. Chaoui aures 20:59 - mai 25, 2018

    Medag en situation de guerre en defend toujours les siens rappelle toi bien ton frere passe avant ton ami.

  8. Chaoui aures 11:16 - mai 28, 2018

    MEDAG Ecoutes petite tete le celophane ca sert a emballer la marchandise et non pas ta cervelle de moineau qui semble jouir du handicap des autres et leur souhaiter le meme sort des deux grands nationnalistes kadafi et saddam et ceci en plein mois de careme. Une Chose qui ne risque pas d’arriver au petit rejeton du bordelier de marakech thami el glaoui . Celui que vous appelez le commandeur des croyants . Lisez maintenant pourquoi. « « Le maroc est une maitresse avec laquelle on couche toutes les nuits dont on n’est particulierement amoureux mais qu’on doit defendre »» dixit gerard araud ambassadeur de france aux nations unies a new york . Akar makar .