Exclusif. Abdelmedjid Tebboune écarte le général-major Mohamed Kaidi de son voyage en Arabie Saoudite

Symbole de l’ère du chef d’Etat-Major de l’Armée algérienne, le défunt Gaid Salah, le général-major Mohamed Kaidi, est en train de connaître sa chute. L’ex-chef du centre des opérations du Chef d’Etat-Major qui est devenu depuis la chute des Bouteflika le 2 avril 2019 et le général Tartag le 4 mai 2019, le coordinateur opérationnel des services secrets algériens auprès de l’Etat-Major, a perdu aujourd’hui beaucoup de ses pouvoirs et depuis la mort de Gaid Salah, il n’assure plus aucune fonction auprès de l’ex-DRS. Il est resté uniquement en poste au ministère de la Défense Nationale.

Pis encore, le Président Abdelmadjid Tebboune a écarté Mohamed Kaidi de la délégation qui l’a accompagné lors de sa visite d’Etat en Arabie Saoudite. Un geste fort à travers lequel le Président Tebboune a voulu affirmer son pouvoir en refusant de travailler avec ceux qui voulaient introniser à sa place Azzedine Mihoubi, l’ex-candidat aux élections présidentielles du 12 décembre 2019, le candidat chouchou de certains généraux et dirigeants de l’institution militaire algérienne.

Selon nos sources, Abdelmadjid Tebboune ne tardera pas à imposer un changement au sein de l’institution militaire pour remplacer plusieurs officiers supérieurs impliqués dans la campagne électorale en faveur de son adversaire, Azzedine Mihoubi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *