Exclusif. Au Maroc, voici la coalition qui va gouverner autour du RNI de Aziz Akhannouch

Et commençons d’abord par cette mise à jour des résultats des élections législatives obtenue par nos soins, de manière exclusive.

Le score final du Rassemblement national des indépendants (RNI) passe de 97 à 102 sièges, le PAM finit avec 87 sièges et l’Istiqlal avec 81 sièges, au moment où le score du Mouvement populaire passe de 26 à 28 sièges.

Selon nos sources, la coalition qui va diriger le Maroc pendant les cinq prochaines années sera formée du quatuor RNI-PAM-MP-UC, soit avec une confortable majorité de 230 sièges (sur les 395 que compte la Chambre des représentants).

Notons que cette coalition est formée de partis libéraux réunis autour de Aziz Akhannouch, l’homme le plus riche du Royaume.

Et tout cela nous pousse à poser deux questions d’une extrême importance.

Akhannouch chef de gouvernement?

Aziz Akhannouch à la tête de l’Exécutif serait-il une bonne idée? Les avis divergent. Le leader des bleus est doublé d’homme d’affaires. Mais ce n’est pas cela le problème. Aziz Akhannouch était ciblé de tous côtés lors de la fameuse campagne de boycott ayant visé quelques marques et produits.

L’idéal, selon les observateurs, est de le laisser vaquer à ses affaires et gérer, en même temps, la mairie d’Agadir, cité appelée à devenir le véritable centre du royaume.

Quelle opposition?

L’autre problématique se pose au niveau de l’opposition parlementaire. Avec ses 13 élus (au lieu de 125 lors du précédent mandat), le parti islamiste ne peut assumer le rôle d’une opposition forte et efficace.

De ce fait, le PJD a besoin d’alliés aussi et le scénario devient inextricable.

Car la seule formation politique qui est capable de jouer ce rôle est le PAM. Or, ce parti, crée en 2008, a passé toute sa courte vie sur les bancs de l’opposition et il est temps pour lui de passer à autre chose.

Les prochains jours nous diront ce qu’il va en advenir des partis marocains. Mais une chose est sûre: le PJD risquerait de ne jamais se relever de la cuisante défaite du 8 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mohamed 13:04 - septembre 9, 2021

    Pendant ce temps les chinois détruisent le makhzen et l’expuldent du Sahara occidental. 😎

    https://www.algerie-eco.com/2021/09/07/gisement-gara-djebilet-delegation-consortium-chinois-bientot-lieux-projet

    1. Ziad 18:49 - septembre 10, 2021

      hhhhhhh et votre référence est un site algérien financé par vos militaires psychopathe.
      https://www.youtube.com/watch?v=WUqgFMgRc1Y&ab_channel=AboudHichemTV

    2. Jawad 22:21 - septembre 12, 2021

      Le Sahara est déjà dans son Maroc, à ta place, j’inquiéterai de ce que je vais boire et manger dans quelques mois.

  2. Aksil Ait Zenata 21:38 - septembre 16, 2021

    Le quatuor RNI-PAM-MP-UC, un choix très sage et digne d’Akhannouch et des membres de cette coalition, car nous ne devons pas oublier l’histoire de nos ancêtres et nos Empires Imazighen qui ont façonné Amerruk Amazigh d’aujourd’hui.
    Faut-il rappeler à notre cher Akhanouch ce que je disais depuis son succès triomphal que tous les Imazighen et autres Imerruken de toutes les origines partagent avec lui, que je reproduis le même message avec l’heure fatidique qui s’approche de la décision finale.
    Mon message à M. Akhannouch reste le même:

    ⴷⵔ ⴱⵏ ⵇⵉⵔⴰⵟ Dr Ben Kirat
    ⴰⵣⵓⵍ
    Message à M. Akhanouch
    Le mensonge et l’hypocrisie de la démocratie des partis politiques en Amerruk démontrent l’incapacité des leaders politiques et le manque de confiance dans leur capacité de gouverner avec une majorité relative en restreignant le nombre des partis de la coalition, lorsque même Akhannouch veut inclure un parti tout à fait opposé à la politique libérale du RNI, à la personne Amazighe d’Akhanouch, des Imazighen et la destruction de la nation Amazighe pour une entité fantoche des Bédouins arabe qui se trouvent d’ailleurs en Asie et l’Afrique du Nord Amazighe ou Tamazgha qui est bien enracinée en Afrique depuis le Big Bang. Adieu à la démocratie en Amerruk….
    Oubliant le passé de ces “louqata” collaborateurs qui ont facilité et ingtroduit le colonialisme francais en Amerruk avec les promesses de postes et richesses lorsque: «the pseudo-Arabs that occupied Amerruk concluded with the French to protect them against Imazighen and for Abdel Hafid to entrust his Ambassador to Paris, Abdellah el Fassi, as from 24 May 1909, to prepare, with his other member of the clan, Abbas el Fassi, together with the descendants of Ali ben Chérif el Marrakchi traitors represened by Hafid, the Protectorate Treaty in exchange for their keeping a subservient role under the French in the country to ensure their pillaging to the end and reduce the Amazigh free Amerruk into a European possession.”

    Faut-il encore oublier que le peuple Amerruk Amazigh est uni dans toute son histoire et sa politique du Royaume du Nekor qui ont créé le Premier Etat-Nation au monde, aux Berghouata et aux Empires Imazighen depuis les Almoravides qui ont tracé le chemin eternel de l’unité des Imazighen d’Amur N Akuc Amerruk, et pour l’histoire, la Grande Histoire des Imazighen, il faut absolument exclure de toute formation ces Beldiyines et Mawalis de l’Istiqlal, comme le Parti de la Corruption de l’Habitat, le PPS et son leader et, bien sur la gangrène du PJD Islamiste qui n’a pas de place en Amerruk Amazigh, autrement vous aurez la pagaille et le mécontentement des avertis de la Politique Amer N Akuc Amerruk, Merci