Exclusif. Dissensions au sein du Polisario : l’ancien ministre de l’intérieur Mohamed Ali Sid Elbachir rentre en sédition « médicale »

Les généraux algériens en charge du dossier du Polisario ont fort à faire ces jours-ci.  Après avoir intimé l’ordre à Brahim Ghali de mettre de l’ordre dans ses rangs en procédant à de nouvelles nominations dans les postes dits stratégiques, ils ont vu rapidement leur manœuvre prendre du plomb dans l’aile.

Mohamed Ali Sid Elbachir qui appartient au clan Lebouihate, de la grande confédération tribale des Rguibate a refusé de se rendre aux camps de Rabbouni pour la passation des consignes avec Omar Mansour des Oulad Dlim, son successeur à la tête du ministère de l’Intérieur de la RASD.

Mohamed Ali Sid Elbachir, qui a été nommé comme ministre chargé des territoires occupés et des Jaliates, a obstinément refusé de prendre ses nouvelles fonctions arguant des problèmes de santé, et cela malgré les fortes pressions des officiers algériens.

Face à cette situation cocasse, Omar Mansour a réuni le secrétaire général, les cadres de son nouveau ministère, ainsi que le directeur de la police pour leur annoncer lui-même la prise de ses nouvelles fonctions.

Les observateurs étrangers font état depuis des mois de grandes tensions entre les hommes forts des différents clans tribaux dans les camps de Tindouf. L’échec de la stratégie d’escalade militaire face à l’armée marocaine et la perspective d’une prochaine succession à la tête du Polisario ravivent les rivalités et sapent le moral, déjà très bas depuis les incidents de Guergarate, des cadres de cette organisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *