Exclusif. Le Drian tentera à Alger de calmer les tensions entre le Maroc et l’Algérie 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Yacine 17:12 - novembre 11, 2017

    La France , en faisant sienne la position marocaine sur le Sahara occidental en opposant son veto à toute démarche qui aboutirait à un référendum d’autodétermination au Sahara occidental retarde le règlement de ce conflit et la construction d’une Afrique du Nord unie !
    Si , comme l’affirme le royaume du Maroc , le Sahara et les Sahraouis sont marocains , il ne doit pas avoir peur d’un référendum où les Sahraouis doivent choisir soit de s’intégrer au Maroc , un statut d’autonomie , ou l’indépendance !

    1. #dimamaroc 01:31 - novembre 12, 2017

      Tu plaisantes j’espère… ?
      Le Sahara est marocain et point final, si non on remet intégralement en cause les frontières que la France a dessiné ente le Maroc et l’Algérie ?!?!?! C’est bidon ton commentaire ???? Y’a plus d’habitants dans le Sahara que dans vos les camps sahraouis en Algérie… loool

    2. Chaoui 08:54 - novembre 12, 2017

      Tu as absolument raison. Mais l’on sait que le Sahara Occidental n’a JAMAIS été marocain. Même les récentes archives US déclassifiées en témoignent : https://history.state.gov/search?q=sahara
      Ceci dit, dès lors que la France a fait le choix de soutenir contre vents et marées l’OCCUPATION par le Maroc du territoire des Sahraouis, elle ne peut se proposer à un rôle de médiation. Sa position sur cette question étant aussi claire que ce qu’elle fait dans notre dos (et contre-nous) au Mali et dans le Sahel comme hier en…Libye ou encore en Syrie avec ses hordes de terroristes agissant sous faux drapeaux…

    3. Boulouiz 11:41 - novembre 12, 2017

      Tu as une idée de qui va voter???si tu te limite à la liste des 74 0000 habitants recensés par les espagnols en 1974, c’est que tu n’as rien compris au problème !!!!!

    4. Verso 16:28 - novembre 12, 2017

      Un référendum pour qui ? Aux 500 milles sahraouis vivant libres et dignement dans leur Sahara, ou bien à ces 50 milles sahraouis affamés, terrorisés et séquestrés à Tindouf ?

    5. Ezzel 10:09 - novembre 13, 2017

      En quoi cette histoire du Sahara vous concerne. Allez demander aux Kabyles leur avis sur l’avenir de leur appartenance à l’Algérie. Comme ont dit chez nous le dromadaire n’aperçoit que la bosse des autres camélidés jamais la sienne.
      Et puis un inculte à la tête du MAE de l’Algérie est une insulte à ce pays auquel tant de liens nous rattachent

    6. El mokhtari 12:51 - novembre 13, 2017

      Faisons un référendum en Kabylie et on verra …

      1. DZ Infos 14:18 - novembre 14, 2017

        @ El Mokhtari,
        Les Kabyles ont toujours défendu leur pays depuis l’Antiquité. Ils ont été de toutes les rebellions, ils ont été à la tête de toutes les résistances aux invasions étrangères: les Ottomans n’ont jamais réussi à leur imposer l’impôt, les Kabyles ont suivi L’Émir Abdel Kader dans son exil en Syrie, preuve qu’ils faisaient bien partie de ses troupes arabes, ils ont été déportés en Nouvelle Calédonie, ils ont été le fer de lance de la Guerre d’Indépendance: alors ce n’est pas maintenant qu’il faut leur parler de partition. Le MAK ne représente que lui même et ses maitres sionistes, ce qui le disqualifie totalement aux yeux des Kabyles.

  2. Chaoui 09:04 - novembre 12, 2017

    Le France de Macron nous prend pour son paillasson…Concernant la question du Sahara Occidental, où elle s’aligne sur le DROIT international et le soutient ou elle est contre. Elle ne peut ni être neutre, ni se proposer à une médiation.

  3. Thierry 09:29 - novembre 12, 2017

    Encore des foutaises. Des articles sans details sans références écrites avec une assurance frisant l’imbécillité. Vous ne savez même pas faire une propagande correct.

    1. Chaoui 14:49 - novembre 12, 2017

      Docs US déclassifiés fin 2017 sur l’OCCUPATION MILITAIRE et la colonisation par le Maroc du territoire des Sahraouis : https://history.state.gov/search?q=sahara

  4. Anonyme 09:31 - novembre 12, 2017

    Ils ne manquent pas de culots.
    Maintenant les pyromanes jouent aux pompiers
    Aussitôt le dos tourner bonjours les entour loupe.

  5. Chaoui 14:47 - novembre 12, 2017

    Ce n’est pas l’Algérie qui le dit : http://www.voltairenet.org/article6811.html

  6. ben ahmed 15:26 - novembre 12, 2017

    ils veulent créer des foyers de tentions il existe déjà un au proche orient entre l’ARABIE SAOUDITE et l’IRAN ou toute la région va s’embraser , et maintenant un second foyer de tentions entre l’Algérie et le Maroc , la course à l’armement et les déclarations hostiles de parts et d’autres , il faut que les gouvernants des deux pays sachent mettre leurs pieds sur terre, la politique de la za3ama n’apporte rien aux deux peuples frères au contraire . La guerre entre l’irak et l’iran a fait perdre au monde arabe des années de développement.

  7. AMGALA 2 18:55 - novembre 12, 2017

    De toute façon le mal est fait et la France a maintenant armé et industrialisé le Maroc pour lui donner un réel avantage sur l’ Algérie…D’ailleurs ce n’est que l’histoire qui se répète, qui a fourni l’arme nucléaire à l’état fantoche juif sioniste par le passé ? Qui a donné refuge, assistance et soutient aux terroristes islamistes durant la décennie noire ? Qui a sorti le célèbre slogan « QUI TUE QUI » quand l’Algérie luttait seule contre les meutes barbares du GIA ? Qui avait imposé un embargo de l’ Algérie et soutenu la mouvance islamiste ? Qui offre actuellement une immunité aux voleurs et au blanchiment d’argent sale des corrompus algériens ? Non la France ne changera pas et sa haine et son hostilité maladive envers l’ Algérie indépendante demeurera !

    1. DZ Infos 14:02 - novembre 14, 2017

      le maroc n’a aucun avantage militaire ni industriel sur l’Algérie. Militaire, ça ne se discute même pas, industriel: si le maroc a des usines automobiles et de pièces détachées aéronautiques de technologie moyenne que l’Algérie n’a pas mais aura – ce n’est qu’une question de temps et bien plus tôt qu’on ne le pense – l’Algérie a des usines pétrochimiques sophistiquées que le maroc n’aura jamais. En outre le maroc n’est pas propriétaire de ces usines étrangères, l’Algérie est propriétaire de ses usines pétrochimiques et a le savoir-faire technologique qui va avec. L’industrie pétrochimique demande des ingénieurs, l’industrie automobile demande des ouvriers, ce n’est pas le même niveau.
      Si l’Algérie a pris du retard en raison de la Décennie noire, il suffit de deux ou trois ans pour le rattraper, car il y a les entrepreneurs, l’argent et les ressources humaines pour cela. Je considère que la chute du prix du pétrole est une bénédiction pour l’Algérie maintenant condamnée à s’industrialiser à marche forcée.

  8. ABED MOHAMED 20:45 - novembre 12, 2017

    ONT A PAS BESOIN DE LA MÉDIATION DES FRAN9AIS CAR IL SONT LA QUE POUR LEUR INTERAIS SI LES MAROCAINS SONT LES MARIONNETTES DE PARIS NOUS LES ALGÉRIENS ON GOBE PAS VOS TRUCK A LA CON .VA TE FAIRE FOUTRE MACRON ET NIK LA FRANCE

  9. hamidou 11:35 - novembre 13, 2017

    Elle est bien bonne celle-là. La France « licratisée » avec le royaume des ténèbres des ibn saoud sont responsables de l’intransigeance du régime marocain sur le problème d la RASD.La France est un problème pour les algériens.

  10. nadjah 20:01 - novembre 18, 2017

    Y a-t-il réellement un axe Paris-Rabat contre l’Algérie ? Les fortes relations économiques, financières, militaires entre Paris-Dakae Paris-Abidjan depuis toujours peuvent-elles être considérées par Alger comme un axe contre l’Algérie? Sans l’affaire du Sahara occidental ce tollé d’Alger n’aurait jamais eu lieu. Il y a urgence à régler ce contentieux territorial

    1. nadjah 20:10 - novembre 18, 2017

      Si la France a toujours aidé le Maroc économiquement c’est que les dirigeants algériens n’ont pas voulu ou su choisir leurs partenaires européens pour développer l’économie base de la réussite (Allemagne, Grande Bretagne, Belgique ou pays géants de l’Asie. Personne ne nous a empêché d’entretenir des relations avec ces pays. Nous nous sommes restés malheureusement enfermés dans notre certitude que le socialisme est la bonne voie alors que les pays voisins (Tunisie Maroc) ont su choisir leurs partenaires. Conscient de notre retard difficile à rattraper, nous nous lançons dans des accusations qui ne tiennent pas la route selon les experts et observateurs de la scène maghrébine.