Exclusif. Le général Toufik avait tout prévu depuis 2015 : « Said Bouteflika et Gaid Salah vont mettre l’Algérie dans le chaos »

C’est une confidence que personne n’avait pris au sérieux. Et pourtant, c’est le général Toufik, l’ancien patron du DRS, l’homme qui avait dirigé pendant pas moins de 25 longues années les services secrets algériens, l’homme qui détient encore aujourd’hui tous les secrets du pouvoir algérien, qui avait fait cette prémonition : « Said et Gaid Salah vont mettre l’Algérie dans le chaos ». Cette phrase a été consignée par le général Toufik quelques jours avant son départ du DRS en septembre 2015. Le cerveau des services algériens avait rédigé une sorte de testament qu’il avait légué uniquement à ses collaborateurs et amis les plus fidèles. Et dans ces confessions données à son cercle intime, le général Toufik avait prévu les conséquences désastreuses de la crise de succession d’Abdelaziz Bouteflika. Une crise qui avait éclaté en 2018 à cause de l’incapacité du clan présidentiel à trouver un consensus autour d’un candidat qui pourrait prendre le relai et assurer une succession douce et apaisée.

Gaid Salah, le puissant chef d’Etat-Major, ne voulait pas de concessions et avait peur pour sa survie. Said Bouteflika, aveuglé par ses certitudes et pouvoir, n’a fait preuve d’aucune imagination. L’Algérie est restée otage de ces deux hommes qui ont décidé de tous les événements jusqu’à ce qu’un conflit ouvert éclate entre eux à propos de la gestion du Hirak, le mouvement populaire du 22 février.

Un conflit qui a provoqué en Algérie une crise politique sans précédent. Depuis 2015, le général Toufik avait prévu cette impasse lui qui avait dit non au 4e mandat. Mais personne ne l’avait écouté et aujourd’hui le plus vieux espion algérien croupit à la prison militaire de Blida. Said Bouteflika est en disgrâce lui-aussi après avoir perdu son bras-de-fer face à un Gaid Salah puissant et fort du soutien de l’armée.

Quant à l’Algérie, elle patine dans une situation totalement inédite et complexe. Et le pays n’est pas à l’abri des dérapages qui peuvent lui rappeler ses vieux démons. Ah si les dirigeants algériens avaient écouté le général Toufik en 2015….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Amar 12:32 - novembre 7, 2019

    Du n’importe quoi, il est complice…moi je connais une personne qui avait prédit tout sa lorsequ’on a proposé boutef en 1999, et à cette époque là il était contre

  2. Mohammed faouzi 12:59 - novembre 7, 2019

    Tous qui a été écrit dans l’article en appel en Algérie de khorti Toufik c lui le mafia et l’enemi De notre chère Algerie

    1. CHERABLI 14:03 - novembre 8, 2019

      Salem les responsables de algerie fon pour détruire n’on pour construire.

  3. Touati 13:38 - novembre 7, 2019

    Ah si les dirigeants Algériens avaient écouté le général Toufik ! Comme si ce general tombait de la derniere pluie… alors qu’il etait le pouvoir absolu pendant plus de 25 ans… et tout ce que nous vivons est le fruit eclusif de ses magouilles et decisions.

  4. Vulpes Zerda 14:34 - novembre 7, 2019

    Du n’importe quoi cet article. Ce Toufik est une des causes de la déchéance de l’Algerie, un mafieux comme ses parrains qui l’ont mis à la tête du DRS (Larbi Belkhodja et autres) et comme tous les monstres qu’il a enfanté et qui sont toujours là. Il n’a rien « prévu » il a tout « détruit »

  5. Bounouh 15:26 - novembre 7, 2019

    i have a dream
    alors quelle serait la solution ??? permettez moi de rêver à haute voie ! Je suis originaire d’un village, celui-ci rattacher à une commune elle même daïra sous la responsabilité d’une wilaya. voilà que mon rêve commence: j’organise au sein de mon village une réunion à la mosquée et invite l’ensemble des habitants à y participé. nous choisissons les personnes instruite d’un niveau bac + 2. cela sont tirés au sort pour la désignation du représentant du village. notre commune a sous ça responsabilité 5 villages Cela procèdent à la même organisation et choisissent leurs représentants au même moment. 5 représentants sont tirés au sort. Avec la présence d’un huissier de justice, les 5 représentants des villages ce réunissent pour un nouveau tirage au sort parmi eux. l’un d’entre eux est tiré au sort. Celui-ci est désigné maire de la commune et démissionne de son poste de représentant de village. son village organise un nouveau tirage au sort pour désigné son nouveau représentant. Notre daïra a sous ça responsabilité 4 communes. Chaque commune a organisé ses propres tirages au sort dans ses villages et ont désignés leurs maires respectifs les maires ce réunissent toujours avec l’huissier de justice et ce tirent au sort et l’un d’entre eux devient ainsi chef de daïra. Notre wilaya a sous ça responsabilité 20 daïras. les 20 chefs de daïra tiraient au sort ce réunissent et l’huissier de justice tire au sort 1 parmi les 20 chefs de daïra et celui-ci devient notre wali . ce wali démissionne de son poste de chef de daïra et les maires de celle-ci ce tirent au sort pour désigné leur nouveau chef de daïra, celui-ci démissionne du poste de maire de commune et les représentants des villages issus de cette commune ce tirent au sort pour la place vacante de maire…. Voilà ceci organisé à grande échelle sur tout le territoire national de manière simultané ; en 5 semaines nous désignerions nos représentants locaux ! ceci n’est qu’un rêve DÉMOCRATIQUE ! Mais ce qui a de bien dans mon rêve, c’est que je n’ai pas eu à consulté gaïd salah pour aboutir à ce résultat, je l’ai même court-circuité !

  6. Arezki 19:33 - novembre 7, 2019

    il a dit vrai le sanguinaire

  7. Gros CommeUnCamion 20:49 - novembre 7, 2019

    Vraiment pas Intelligent votre article ! Celui qui vous l’a suggéré manque cruellemt d’intelligence ! Ou alors l’intelligence a changé de côté, elle est passée du côté des lecteurs qui sont armés maintenant de beaucoup d’intelligence pour débusquer les manipulations et les mensonges, voir les commentaires éclairés pour dire non au retour des assassins suggéré par cet article.

    1. Farouk Ghezal 01:19 - novembre 8, 2019

      Bravo et chapeau bas.

  8. ALLEL 01:14 - novembre 8, 2019

    Et il a prévu qu’il va pourrir en prison ?🤣

  9. aribi 20:09 - novembre 8, 2019

    ce journaleux est un provocateur !!!!!! mais quelle petitesse d’esprit . VIREZ -LE §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

  10. Baroudeur 02:25 - novembre 9, 2019

    Ils sont tous responsables du désastre en Algérie , ces traîtres voleurs n’ont jamais considéré le grand peuple algérien et aujourd’hui ils sont entrain de récolter ce qu’ils ont semé , j’espère que nôtre grand peuple relèvera ce défi.

  11. Foued 10:37 - novembre 9, 2019

    L’Algerie n’a fait que l’écouter pendant 25 ans .Il a semé le vent on récolte la tempête.

  12. Jugurtha 18:25 - novembre 9, 2019

    Nous attendons qu’il nous dise qui a tué Mohamed Boudiaf,kasdi Merbah,Ali Msili,Djilali Liabes,Boukhebza,Djaout,Maatoub,Hachani et toutes les victimes de la politique diabolique du pouvoir de l’ombre.

  13. Smain 20:47 - novembre 9, 2019

    Merci aux auteurs de cet article. En visant (peut être ) à semer la discorde au sein du peuple algérien, il ne font que le renforcer. J’estime que les élections prochaines du 12 décembre vont encore une fois prouver que les algériens ne sont pas dupes. Ils ne vont pas s’aventurer à livrer le pays à l’instabilité et aux périodes de transition incertaines. Au genre qui poussent au pourrissement à travers les marchés interminables du vendredi, je dit que nous risquons de tous perdre et notamment les acquis de novembre 54, d’octobre 88, du printemps berbère et ceux du Hirak s’ils continuent à rejeter ces elections présidentielles et exiger cette assemblée constituante qui ne fera que le bonheur des fanatiques de tous bords.

  14. LYES 10:55 - novembre 10, 2019

    ILS SONT TOUS RESPONSABLES. C’est quand même toufik qui a ramener le « canasson » toufik et l’a réimposé en 2004. C’est lui qui s’est toujours opposé à l’ouverture politique, nous a poussé à la guerre civile et a explosé le camp démocratique. Il mérite amplement son sort, sauf que « yergha ouzegzaw f’oukourane » il a entrainé l’Algérie dans sa chute. Ce témoignage, a, cependant, le mérite de nous rappeler que la crise que nous traversons est le résultat d’une lutte de clan sordide et que le peuple en est doublement victime. Alors basta des balivernes de gaid qui a profité de notre révolution pour se libérer et régler ses comptes, sans aucun égard pour la patrie et le peuple. j’espère que le bon Dieu nous réservera une belle surprise d’ici le 12 et nous évitera la surprise du 13. Lui, dont notre nouveau pharaon ne tient pas compte et se prend pour lui. YAKIDOUNA KAIDA WA AKIDOU KAIDA, FAMAHIL AL-KAFIROUN AMHILHUM RUWEIDA. Il ne perd rien pour attendre !

  15. mohamed 1965 17:04 - novembre 10, 2019

    qd je vois ou nous allons apres les arrestation de G toufik et Said Bouteflika , je peux croire a cet article , deja l’arrestation de G toufik a ma connaissance est un reglement compte car le jour ou bouteflika abdelaziz a voulais mettre GAID autant vice president du ministere de la defense , les service secret a leurs tete le G toufik avait donné tout le dossier sur ce gaid et ont refusé sa nomination mais bouteflika ne voulais rien savoir il a imposé mtn c’etais l’ocassion en or de gaid pour se venger sur les personne qui etait contre son nomination la preuve meme le frere de president est passé a la trappe ce qu’il explique que ce Khayane el arkane un danger pour l’algerie pire que les terroriste 90

  16. Gros CommeUnCamion 22:38 - novembre 11, 2019

    Bonjour M. Skander,
    Nous avons très faim des nouvelles croustillantes des arcanes du pouvour Algérien, n’avez vous rien à nous livrer avec tout ce qui ce passe chaque jour que dieu fait ? Vos circuits sont en panne? Franchement, je suis déçu, je présume que vos lecteurs aussi.
    Finalement, je pense que votre canard n’est pas autant versé dans l’intelligence que son titre le suggère.
    En tous les cas, avec un article par mois depuis quelque temps, et ce dernier n’etant vraiment pas digne d’un journal d’intelligence, voir la reaction de vos lecteurs, je trouve que votre employeur est très riche, ou alors le problème est ailleurs.
    Il est vrai que le domaine de l’intelligence est dur, en tout cas en Algérie, alors changez de zone géographique ou de rubrique, faites les faits divers ou le sport, ça passe partout et tout le monde aime, et surtout c’est des domaines où on est peu tenté d’abuser de la manipulation car la marge de manœuvre est réduite, et donc peu de risque de boomerang.
    Au plaisir Monsieur.