Exclusif : le rapport « Salamandre » de la DGSE et les activistes maghrébins à Paris

Maghreb-Intelligence a pu se procurer en exclusivité des extraits d’un rapport secret établi par la cellule française de renseignement montée suite aux révolutions tunisiennes et égyptiennes, à laquelle collaborent tous les « services français », dont la DCRI, la DGSE, ainsi que le coordinateur national du renseignement, logé à l’Elysée.[onlypaid] Le programme de surveillance,  dénommé  « Salamandre » consacre de larges extraits à deux figures marocaines, Zineb El Gazhoui, fondatrice du mouvement MALI et à Ali Ammar, ancien directeur du Journal Hebdomadaire. Le rapport revient sur les relations qu’entretient la co-fondatrice du mouvement MALI avec Sihem Hebchi, présidente de Ni Putes Ni Soumises (NPNS) et porte-parole d’Arnaud Montebourg aux primaires socialistes de 2011. L’objectif des deux femmes aurait été de réactiver la cellule marocaine de NPNS et de monter le projet d’une plate-forme numérique de blogueuses arabes, appelée « Hurrya » -liberté en arabe. Sihem Habchi aurait également aidé Zineb El Ghazoui à placer des interviews sur « Jeune Afrique » et dans le quotidien algérois « El Watan ». Cependant, les deux femmes n’auraient plus aujourd’hui de bonnes relations, notamment en raison du ralliement de Sihem Habchi à la campagne d’Arnaud Montebourg. D’ailleurs, El Ghazoui aurait fait circuler un document interne de NPNS discréditant Sihem Habchi, à travers les circuits d’Ali Amar au sein de la presse française : Rue 89, Slate.fr, Politis, et Charlie Hebdo. D’après le fichier « Salamandre », Ali Amar aurait même contacté Philippe Val de Radio France et Martine Gozlan de Marianne afin de diffuser davantage ce document.

Les extraits dont dispose Maghreb-Intelligence mentionnent également les relations que  Zineb El Ghazoui entretiendrait avec un certain Frédéric Wojdyla, basé à Rome et réputé proche des Syriens, qu’elle rencontrerait régulièrement à Bruxelles et qui l’aurait soutenue financièrement. Selon les services français, l’intervention de El Ghazoui lors de l’université d’été d’EELV, qui avait fait grand bruit sur « youtube », aurait été entièrement « scriptée » par Ali Ammar, qui lui aurait soufflé les questions à poser.

Enfin, le rapport Salamandre dont Maghreb Intelligence a eu des extraits mentionne le train de vie « aberrant » de Sihem Hebchi, et notamment ses factures de taxi, qui se monteraient à plus de 3000 euros par mois.[/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *