Exclusif. Les services algériens enquêtent sur une armée « virtuelle » et « électronique » qui diffuse des fake news

Depuis plusieurs semaines, une série de fake news font bouger les réseaux sociaux en Algérie. Des informations fausses et infondées circulent massivement à propos de plusieurs affaires et décisions internes au régime algérien. Ces fake news ont suscité un véritable malaise au sein du sérail en raison de leur impact sur la population algérienne. L’inquiétude ne cesse de grandir, à tel point qu’une division des services secrets algériens, la D.S.S, le nouveau DRS, a été conduite à enclencher des investigations sérieuses pour identifier les sources nuisibles à l’origine de ces informations qualifiées de véritables attaques contre la stabilité politique du pays.

Les premières découvertes des services algériens sont surprenantes ! Selon nos sources, les enquêteurs de la D.S.S ont localisé un centre informatique situé sur le territoire tunisien qui a proposé massivement ces fausses informations pour émouvoir et manipuler l’opinion publique algérienne. Les éléments recueillis jusqu’à permettent d’affirmer que ce centre est situé au coeur de la capitale Tunis. Chaque jour, de vingt à trente fake news sont ainsi diffusées sur les réseaux sociaux et le web algérien depuis ce centre secret.

Les services algériens soupçonnent des cercles saoudiens et émiratis de financer ces opérations, dont les desseins demeurent encore mystérieux. Pour brouiller les pistes, les diffuseurs diffusent des adresses basées en Israël. Pour l’heure, les autorités algériennes n’ont pas encore officiellement interpellé les autorités tunisiennes. L’affaire est restée totalement secrète. Alger ne veut pas faire de bruit avant de comprendre le sens de ces attaques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *