Exclusif. Mondial 2026 : Comment Moulay Hafid Elalamy a déjoué in extremis la conspiration de Gianni Infantino.

Ce vendredi 1er juin en fin de matinée, les traits tirés par la fatigue mais l’air comblé, le président du comité de candidature Morocco 2026, Moulay Hafid Elalamy s’apprête à embarquer dans un avion depuis Zurich à destination de Casablanca. Il quitte la capitale du football mondial après deux interminables nuits sans sommeil et trois longues journées passées à louvoyer dans les méandres de l’opaque et sournoise FIFA. L’homme, pourtant rompu aux situations compliquées et aux négociations peu commodes, a dû puiser dans ses ultimes ressources pour éviter une élimination par K.O technique du dossier de candidature marocain. Si Moulay Hafid Elalamy, épaulé par un Hicham Amrani méticuleux et un Fouzi Lakjaâ tranchant, a prolongé son séjour à Zurich, c’est qu’il y avait péril en la demeure.

Depuis quelques semaines, les Marocains sentaient qu’au sein de la FIFA, le vent avait tourné en faveur du dossier nord-américain. « Le coup de la Task Force était trop gros pour qu’il ne nous mette pas la puce à l’oreille », confie un officiel marocain. En effet, la commission désignée par le comité exécutif de la FIFA pour évaluer les dossiers techniques des deux candidatures avait pour « agenda caché » d’éviter que le Maroc n’arrive à l’étape du vote où le royaume pourrait avoir toutes ses chances.

Sous les aspects d’une neutralité totale, la Task Force, présidée par le serbe Zvonimir Boban, œuvrait avec beaucoup de malice pour affaiblir le dossier marocain. « Nous étions bien au fait de ces manœuvres et nous avions déjà élaboré une contre-attaque », affirme un proche de Moulay Hafid Elalamy. Le 30 mai, quand les Marocains avaient été convoqués au siège de la FIFA, ils savaient à quoi s’en tenir et ne se sont pas fait prendre au dépourvu. L’argument « démocratique » avancé par les Marocains a pesé de tout son poids sur l’issue de la procédure de qualification au vote. « Comment un comité ad hoc composé d’experts non élus aurait pu s’arroger le droit de décider à la place de nations souveraines ?  Cela aurait vidé la procédure de vote de toute sa substance et aurait gravement et irrémédiablement nui à la FIFA », souligne le président d’une fédération de football européenne qui ne cache pas sa sympathie pour le Maroc.

Aujourd’hui, l’homme en qui Mohammed VI a placé sa confiance pour piloter le dossier technique marocain a pu mener le royaume vers le vote du 13 juin à Moscou. « Nous ne prétendons pas rivaliser avec les infrastructures des Etats-Unis et du Canada. Le croire se serait se voiler la face, mais nous avons d’autres atouts et non des moindres. Et pour ce qui est des stades et des infrastructures, nous aurons, si nous sommes choisis dans douze jours, huit années pour les réaliser », avance confiant un membre du comité de candidature, qui assure faire confiance au président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaâ, pour transformer à Moscou l’essai marqué par Moulay Hafid Elalamy à Zurich.

« Le Maroc se positionne au niveau des grandes nations », s’est félicité le président du comité de candidature marocain Moulay Hafid Elalamy. « Le Maroc fait maintenant partie des rares nations pouvant postuler et se conformer aux exigences du nouveau cahier des charges de la Fifa », s’est-il enorgueilli.

La candidature marocaine sera donc soumise au vote le 13 juin à Moscou face au trio États-Unis-Canada-Mexique, à la veille du début de la Coupe du monde 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. value 11:40 - juin 2, 2018

    Ce que trump veut , Rabi veut.

  2. Babou 12:54 - juin 2, 2018

    Une bonne chose de faite

    1. chaoui04 22:32 - juin 2, 2018

      ya lecheur de Babou…che de ton maitre homo6. Vous n’aurez jamais l’organisation de la CM.Les esclaves veulent tenir tête à leurs maitres les yankies.hahahaha
      Les marokokis meurent dans les bennes à ordure dans l’espoir de trouver un tomate ou une patate pourie et les pauvres femmes mules qui meurent sous les surpoids de leurs fardeaux .Peut être qu’un jour tu arriveras à embrasser ton œil ,ce jour là tu auras peut etre l’organisation .POVRE vaniteux et bourgeois sans le sou alors qu’il crève la dalle.

      1. ABdou 00:07 - juin 3, 2018

        On voit très bien la tête derier un tel commentaire! Un haineux harki qui crache son venin alors qu’il y a le feu dans sa cabane.

        1. chaoui04 21:42 - juin 4, 2018

          Ab dou…moi le chaoui pure race harki .Povre maroki esclave .Le feu c’est chez toi dans le royaume de la dépravation et la misère.Allez vas continue de consumer ton pétard .

      2. Babou 07:12 - juin 3, 2018

        Chouha 04 je vois que ta jalousie n’a pas de limites mais bon ramadan quand même mon petit mamlouk turc

        1. Babou 22:40 - juin 3, 2018

          Chouha 04 regarde comment vous êtes considérés dans le monde https://fr.sputniknews.com/amp/international/201806031036639318-anti-bouteflika-parlement-europeen-algerie-suites/

        2. chaoui04 21:45 - juin 4, 2018

          Babou…che ,tu parles de ramadan alors tu vis dans le vice et la dépravation.Tu es loin de la religion p’tit métèque. Faux Q et faux dévot.

          1. Babou 23:51 - juin 4, 2018

            Chouha 04 ton éducation est à refaire tu ne sais qu’insulter d’un autre côté quand on connaît pas son propre géniteur (tu en a tellement) je compati mon petit mamlouk turc

      3. Babou 21:14 - juin 7, 2018

        Chouha 04 tout fout le camps Portugal 🇵🇹 3 algerie 0 rien ne va plus