Exclusif. Le patron d’Ennahar TV veut se procurer des « papiers français » 

Mohamed Mokkedem, alias Anis Rahmani, le patron de presse le plus controversé en Algérie, veut lui-aussi s’établir en France et obtenir un titre de résidence dans ce pays qu’il diabolise tant au travers des multiples supports de son puissant groupe de médias. A l’instar des Amar Saâdani, Abdesslam Bouchouareb et autres dignitaires algériens ainsi que leur progéniture, le patron d’Ennahar TV, première chaîne de télévision privée en Algérie et longtemps considérée comme le canal officiel de la propagande des officines du régime algérien, a entamé les démarches afin d’obtenir une carte de résident de dix ans en France.

Le patron d’Ennahar TV emboîte ainsi  le pas aux autres nombreux oligarques algériens qui détiennent tous des « papiers français » et des propriétés dans les quartiers les plus chics de Paris. L’homme s’est immensément enrichi depuis le lancement d’Ennahar TV et son rôle joué en faveur de la campagne électoral pour quatrième mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Mais depuis le début de l’année, les vents se sont inversés et Anis Rahmani est tombé en disgrâce auprès de plusieurs dirigeants algériens, notamment Saïd Bouteflika, le frère du président algérien. Pour rendre ce début de traversée du désert moins compliquée et dangereuse, Anis Rahmani est parti chercher du réconfort et un doux refuge en… France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *