Grandes manœuvres maçonniques au Maroc

L’événement est passé presque inaperçu malgré sa grande importance. Les deux plus grandes loges maçonniques du Royaume du Maroc à savoir, la Grande Loge du Maroc

(GLM) et la Grande Loge Unie du Maroc (GLUM)  ont convolé en justes noces le 6 mars dernier et se sont unifiées en une seule obédience.
Aujourd’hui, et après que les deux grands maîtres Aziz Smires (GLM) et Hammad Kabbaj aient aplani leurs différences, les deux loges se sont réunies sous la bannière de la Grande Loge du Maroc qui va porter le nom de Grande Loge du Maroc Unifiée (GLMU). Une unification des deux obédiences ennemies qui se sont longtemps affrontés, parfois violement et en usant quelquefois de quelques noms d’oiseaux.
Les vraies raisons d’une réunification
Reste à savoir pourquoi les deux loges, hier concurrentes, se rapprochent-elles maintenant ? Aussi bien la Grande Loge du Maroc (45 ans d’existence, proche du Grand Orient de France) que la Grande Loge Unie du Maroc (Jugée proche de la Grande Loge Nationale Française) était en perte de vitesse. Les «frères de lumière» des deux loges se marchaient sur les plates-bandes et recrutaient dans les mêmes milieux à Casablanca, Rabat et Marrakech, villes au-delà desquelles elles peinaient à exister.
En contrepartie, le Grand Orient du Maroc, fondé plus récemment, a marqué une percée spectaculaire dans les avec  plus de 70 frères initiés. Ce serait donc pour contrer la menace de la nouvelle loge que les deux plus anciennes se sont vues contraintes de s’unifier. Cependant, cette action selon une des sources proches des loges ne serait qu’un début. Plusieurs actions se préparent dans les coulisses. Des frères mécontents de la manière dont s’est passé le rapprochement pourraient soit rentrer en dissidence soit rejoindre le Grand Orient du Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *