Juppé rappelé à l’ordre par l’Elysée

« C’est tout simplement un impair indigne d’un homme aussi prudent qu’Alain Jupée », s’étonne un ancien ambassadeur français au Maroc. Le ministre des Affaires étrangères français a en effet été rappelé à l’ordre suite à sa déclaration dans laquelle il dit son intention de se rendre au Maroc afin de rencontrer Abdelilah Benkirane, le nouveau chef de gouvernement désigné. [onlypaid] L’empressement d’Alain Juppé a été très mal perçu par les autorités marocaines. D’ailleurs, c’est l’Elysée qui a pris les devants en expliquant qu’au Maroc, la victoire des islamistes n’était pas une révolution, mais s’inscrit tout simplement  dans le cadre de la normalité des institutions marocaines. « Certains politiques français manquent parfois de discernement concernant le Maghreb et mélangent les choses. Aujourd’hui au Maroc, il y a un gouvernement qui gère les affaires courantes en attendant l’investiture de l’équipe d’Abdelilah Benkirane. En plus, et comme c’est le cas en France, les Affaires étrangères sont un domaine réservé du chef de l’Etat, même si la Constitution ne le stipule pas clairement », explique une source ministérielle à Rabat. Suite au coup de fil de l’Elysée, le Quai d’Orsay a tempéré ses ardeurs en attendant la constitution du nouveau gouvernement marocain et son investiture devant le parlement. « Toute visite avant cette échéance serait considérée comme une immixtion dans les affaires intérieures du royaume », s’emporte un membre dirigeant de l’Istiqlal.   [/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *