WordPress database error: [Table './intramaghreb_intellofr/wp_wfhits' is marked as crashed and last (automatic?) repair failed]
SELECT MAX(attackLogTime) FROM wp_wfhits

Le débat institutionnel en Espagne inquiète le Maroc – Maghreb Intelligence

Le débat institutionnel en Espagne inquiète le Maroc

Les autorités marocaines suivent avec beaucoup d’intérêt et d’inquiétude le débat institutionnel portant sur l’indépendance de certaines régions espagnoles. Les résultats des élections régionales dans le Pays Basque ont débouché sur une énorme surprise. Les indépendantistes de gauche, Euskal Herria Bildu (EH Bildu), issus de la mouvance Batasuna, ont remporté 21 sièges sur 75 en jeu, talonnant de près les nationalistes conservateurs du PNV. Le fait est qu’aujourd’hui au Pays Basque, la mouvance nationaliste-indépendantiste arrive en tête avec plus de 65 % des suffrages. Il n’est donc plus exclu que les deux partis, sous la pression d’une opinion publique influencée par la crise économique et la suprématie de Madrid, décident d’appeler à un référendum pour l’indépendance de leur région. Ils emboîteraient alors le pas à la Catalogne secouée depuis des mois par un indépendantisme de plus en plus accru. En effet, depuis l’arrivée au pouvoir de la coalition Convergencia i Unio (CiU) conduite par Artur Mas, les relents nationalistes ont pris le dessus sur une modération politique qui était jusque-là la règle. Le président de la Generalitat, qui doit affronter des élections le 25 novembre, a promis d’organiser un référendum sur l’indépendance de la Catalogne dans les 4 prochaines années. L’inquiétude des autorités marocaines qui suivent de près tous ces débats, vient du fait que l’architecture de la régionalisation espagnole a toujours été citée comme modèle par les élites politiques marocaines. Le Maroc est engagé depuis des années dans un processus de régionalisation avancée qui pourrait aboutir sur une large autonomie pour le Sahara occidental, une région qui fait l’objet d’un litige entre le royaume chérifien et le Front Polisario depuis plus de 35 ans. D’autres régions du Maroc pourraient subir l’influence des développements institutionnels en Espagne. Le Rif, culturellement sous influence ibérique, demeure une région très sensible et avec une histoire conflictuelle avec Rabat.