Le sort de la Libye continue de se décider à Rabat, Alger et Berlin s’agitent pour rien

Aussi bien l’Allemagne que l’Algérie ont multiplié et continuent de multiplier les rencontres autour de la Libye. Chacun au service de son propre agenda et les deux tentant d’écarter le Maroc de tout rôle dans la résolution de l’un des principaux conflits en Afrique.

Mais les faits sont têtus et donnent raison au Maroc comme le démontre le déplacement à Rabat, ce lundi 13 septembre, de l’envoyé spécial de l’ONU pour la Libye, le Slovaque Jan Kubis.

Le responsable onusien et Nasser Bourita, le chef de la diplomatie marocaine, ont appelé les parties rivales en Libye à tenir leurs engagements et organiser les élections générales (législatives et présidentielles) à la date arrêtée initialement, soit le 24 décembre prochain.

Bien avant le responsable onusien, dont c’est le premier déplacement à Rabat, on ne compte plus le nombre de délégations libyennes qui se sont succédées au Maroc et dans plusieurs villes, soit pour rencontrer les responsables marocains, soit pour des tractations entre parties rivales.

Dans tout ce processus, de Skhirat à Tanger, en passant par Bouznika, le Maroc n’a cessé de clamer qu’il ne cherche pas de dividendes et qu’il n’a aucun intérêt sauf le souhait de voir ce pays vivre dans la paix et la stabilité et tourner la page de plusieurs années d’un conflit dont ont pâti des millions de libyens.

Et la communauté internationale a saisi le message il y a longtemps. Cette communauté n’a pas arrêté de saluer le rôle du Royaume dans le recherche d’une issue au conflit libyen et les libyens eux-mêmes ont déclaré à plusieurs reprises, selon nos sources, qu’ils se sentaient comme chez eux lorsqu’ils viennent au Maroc chercher une issue à leurs problèmes internes.

C’est aussi ce rôle primordial que joue le Maroc qui lui vaut l’inimitié de plusieurs pays et en premier lieu son voisin immédiat embourbé dans des problèmes internes qui s’éternisent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mohamed 12:06 - septembre 14, 2021

    L’envoyé spécial de l’ONU est juste venu ordonner au makhzen d’arrêter de souffler sur les braises pour le compte de ses maîtres francoisraeliens.

  2. BENMOUFFOK M'HAMED 13:43 - septembre 14, 2021

    Si Bourita et son patron MSEx le roi des misérables étaient capable de régler quoi que ce soit ça ce saurait !!!!!

  3. Karim 22:10 - septembre 14, 2021

    Vous êtes la risée du monde, heureusement pour vous que le ridicule ne tue pas…………..la fable de la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf !!!!!!