Les amours libyennes de Roland Dumas

Qui aurait pensé que Roland Dumas, ancien ministre des Affaires étrangères de Mitterrand, était à la retraite ?…

A bientôt 88 ans, cet avocat « frère de lumière », rechausse ses crampons Berlutti et joue les Missi dominici entre Paris et Tripoli. Plusieurs fois aperçu dans un grand hôtel de la capitale libyenne. Il y faisait le pied de grue en attendant d’être reçu par le guide de la révolution qu’il avait rencontré une première fois en 1983 en tant qu’émissaire de François Mitterrand venu le dissuader d’envahir le Tchad. 
Si Roland Dumas a troqué ses habitudes tunisiennes pour aller plus souvent en Libye, c’est, murmure-t-on à Paris, sur la demande expresse de Nicolas Sarkozy qui compte beaucoup sur l’appui de Mouamar Kadhafi pour faire avancer l’Union pour la Méditerranée. L’entregent de Dumas serait apprécié par Kadhafi, ainsi que le sens de la formule « assassine »,  spécialité de ce grand animal à sang-froid, qui est passé à travers toutes les mailles du système judiciaire français dans l’affaire Elf.

 

{JCSBOT SUBSCRIPTION=13,10,11,12}

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *