WordPress database error: [Table './intramaghreb_intellofr/wp_wfhits' is marked as crashed and last (automatic?) repair failed]
SELECT MAX(attackLogTime) FROM wp_wfhits

Les dessous du retour de Fadel Benyaich – Maghreb Intelligence

Les dessous du retour de Fadel Benyaich

Le cabinet royal marocain a horreur du vide. Le retour sur le devant de la scène de l’ami de classe de Mohammed VI, Fadel Benyaich, chargé de mission au cabinet royal, en est la preuve vibrante. Alors que Hassan Aourid, ancien porte-parole[onlypaid] du palais et ancien historiographe du royaume et Rochdi Chraïbi, ancien directeur du cabinet ont littéralement disparus de la circulation, le fils du médecin personnel de Hassan II tué dans le putsch de Skhirat, effectue un retour fulgurant dans le pré carré royal. D’après des sources bien informées à Rabat, Fadel Benyaich connu pour son extrême courtoisie, mais également pour son franc-parler qu’il sait garder même devant la plus haute autorité du pays, n’a jamais été très loin de Mohammed VI. S’il s’était concentré un moment sur ses propres affaires -développement au Maroc d’une prestigieuse marque pâtissière- il a toujours été consulté sur certains dossiers, notamment en ce qui concerne les relations avec l’Espagne et l’Amérique Latine. Mais, c’est depuis le 20 février que Fadel Benyaich est omniprésent dans l’entourage du roi. En mars 2013, sa prestation à New York devant le très relevé « Explorers Club » n’est pas passée inaperçue. Vers la fin du mois de juin, le roi reçoit à Oujda Daniel Yohannes, Chef de la direction du Millennium Challenge Corporation (MCC). Fadel Benyaich assiste à l’audience. Il y a une semaine, il est présent à une réunion de très grande importance consacrée par le roi à la problématique de l’immigration clandestine. La presse le donne partant pour Madrid où l’actuel ambassadeur ne donnerait pas entière satisfaction, mais ceux qui connaissent les arcanes du palais savent qu’il sera difficile de le faire bouger de là où il est maintenant. « Pour Madrid, on s’est trompé de Benyaich, puisque c’est Karima, la sœur de Fadel en poste à Lisbonne où elle fait un excellent travail, qui est pressentie », nous affirme une source au ministère des Affaires étrangères. Ceux qui ont aperçu Fadel Benyaich lors du dernier festival de Tan Tan où il a multiplié les attentions aux journalistes espagnols et étrangers, se demandent si le chargé de mission ne sera pas le nouvel homme en charge de la communication pour le palais.[/onlypaid]