L’Espagne repart en guerre contre la tomate marocaine

Pour l’Espagne, il semble désormais que tous les coups seront permis pour contrarier le Maroc.

En pleine crise entre les deux pays, et qui s’est davantage exacerbée avec le vote de la résolution européenne de jeudi, ce sont les agriculteurs espagnols qui repartent en guerre contre la tomate marocaine, l’une des principales exportations du Maroc.

Selon nos sources, les agriculteurs espagnols sont parvenus à mobiliser leurs homologues français, italiens et portugais pour demander le respect des quotas octroyés au Maroc au sein l’Union européenne.

Ils accusent le Maroc d’avoir exporté, par exemple, en 2020 plus 518 millions de tonnes de tomates alors que son quota est fixé 285 millions de tonnes.

Les espagnols accusent surtout le Maroc de casser les prix en exportant sa tomate à moins de 50 centimes d’euro le kilogramme, ce qui rend leurs productions nettement moins compétitives.

Les agriculteurs espagnols veulent encore aller plus loin dans leur escalade contre le Maroc en demandant à l’Union européenne une révision de l’accord de libre échange (ALE) avec le Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *