Libye-Suisse : les bons offices de Cécilia (Sarkozy)

Cécilia Attias, l’ex-épouse du président français Nicolas Sarkozy, serait intervenue auprès des autorités Libyennes pour la libération du Suisse Max Goldi.

Ce dernier est détenu en Libye depuis le déclenchement de l’affaire Hannibal, le fils du guide de la révolution Mouammar Kadhafi.

Arrêté à Genève en 2008, après une plainte de deux de ses domestiques qui l’accusaient de mauvais traitements, Hannibal a été libéré peu après, à la suite d’une intervention énergique du colonel Kadhafi qui a déclenché une crise sans précédent avec la Suisse.

Et ce sont deux suisses qui se trouvaient en Libye, Max Goldi et Rachid Hamdani, qui vont faire les frais du bras de fer entre les deux pays. Après près de deux mois passés en prison, les deux helvètes ont été libérés, mais interdits de quitter le territoire libyen. Ils se sont alors réfugiés à l’ambassade suisse à Tripoli. Hamdani a ensuite pu quitter la Libye en février, alors que Göldi s’est rendu aux autorités libyennes et purge encore une peine de quatre mois d’incarcération pour séjour illégal.

En principe, Max Goldi devrait quitter sa prison libyenne le 12 juin prochain, lorsqu’il aura purgé la totalité de sa peine. Mais rien n’est encore sûr, les autorités libyennes ayant jusque là observé un mutisme total sur la question.

Et c’est manifestement le but de la récente visite à Tripoli de Cécilia Attias, qui connait bien la Libye pour y avoir mené une médiation dans l’affaire des infirmières bulgares. Bien qu’elle fût à l’époque l’épouse de Nicolas Sarkozy et qu’elle ait eue le soutien de Claude Guéant, Secrétaire Général de l’Elysée, que l’on dit très proche d’Ahmed Kaddaf Eddam, cousin et proche conseiller de Kadhafi.

L’ancienne Première Dame de France aurait rencontré le premier ministre libyen, mais elle sait d’expérience que, dans ce genre d’affaire, le contact direct avec le déroutant colonel est déterminant. Ce dernier ne serait pas contre une rencontre avec Cecilia, suivant en cela son agenda médiatique où il n’a de cesse de souffler le chaud et le froid à l’égard de l’occident.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *