Maroc: le PJD rejoue la carte électorale de « la veuve et de l’orphelin »

Le PJD, parti islamiste qui dirige la coalition gouvernementale au Maroc, fait feu de tout bois en prévision des élections législatives de 2021.
Ses parlementaires n’arrêtent pas due harceler les membres du gouvernement avec des doléances au profit de leurs bases électorales ou de celui de potentiels suffrages supplémentaires. 
Parmi les ministres qui font figure d’une cible de choix arrive d’abord le ministre de l’Intérieur Abddelouafi Laftit.
Ces derniers jours, des élus islamistes l’ont inondé de questions écrites concernant des agréments de transport qui auraient pris du retard à être livrés aux bénéficiaires, généralement des veuves démunies ou des handicapés.
Selon des sources parlementaires, Mohamed El Othmani (député d’Oujda) est devenu champion en la matière avec quatre requêtes du genre rien que ces derniers jours au nom d’habitants de la région de l’Oriental. 
Selon nos sources, ce « harcèlement » agace le ministre de l’Intérieur qui rappelle toujours que la procédure en la matière prend parfois du temps. 
Sauf que les islamistes sont pressés au vu des voix à engranger d’ici 2021 en s’érigeant comme les seuls et uniques protecteurs de la veuve et de l’orphelin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *