Maroc: où en sont les poursuites contre Jamaâ Moâtassim, le chef de cabinet d’El Othmani ?

C’est un mystère pour ceux des observateurs qui suivent les grands scandales de la gestion communale au Maroc. Jamaâ Moâtassim, colistier de Benkirane à Salé lors des élections législatives de 2011, est devenu son chef de cabinet à la Primature et continue d’occuper le même poste sous El Othmani.

Ce qui est étrange est que ce dirigeant du PJD se trouve sous le coup d’une procédure judiciaire pour « corruption, abus de pouvoir, détournement et dilapidation de deniers publics » depuis qu’il est adjoint au maire de Salé.

Il avait été arrêté en janvier 2011 avant d’être libéré quelques semaines plus tard, on ne sait par quel miracle, avant de faire son entrée au Conseil supérieur de l’Education.

Depuis, il est libre de ses mouvements et fait la pluie et le beau temps à la Primature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *