Maroc: Quand la commission de Chakib Benmoussa (CSMD) se met au service du Parti Authenticité et Modernité

La Commission spéciale sur le nouveau modèle de développement (CSMD), que préside Chakib Benmoussa, se serait-elle mise au service du Parti Authenticité et modernité (PAM) que dirige Abdellatif Ouahbi?

La question est devenue légitime quand on a découvert que Abdellatif Miraoui, membre de ladite commission, et ancien président de l’université Cadi Ayyad à Marrakech, collabore avec le PAM pour l’élaboration de son programme électoral.

L’universitaire assiste de manière assidue aux réunions de la commission du programme électoral du parti du Tracteur. Lundi 26 avril, il a ainsi pris part, et pendant quatre heures par visioconférence, à la cinquième réunion du genre consacrée aux thématiques de la jeunesse, de la culture et des sports.

Sans aucune mauvaise foi, nous sommes en droit de nous interroger si les conclusions de la CSMD, qui ont nécessité plusieurs mois de travail, ne risquaient pas d’être exploitées par le parti dirigé, lors des dernières élections, par Ilyas Omari. Auquel cas, cela reviendrait à de la concurrence déloyale étant donné que tous les partis n’ont pas le luxe de compter un membre au sein de la commission Benmoussa.

Au-delà, se pose un autre problème d’ordre plutôt protocolaire. Le rapport de la CSMD n’ayant pas été encore présenté de manière officielle au roi Mohammed VI, l’usage et les traditions veulent que rien ne filtre du contenu dudit rapport. Le PAM n’aurait-il pas bénéficié, dans ce cas, de quelques primeurs?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *