Marocains retenus en Libye: colère royale contre Abdelkrim Benatiq

Abdelkrim Benatiq, ministre USFP chargé des Marocains de la diaspora, serait dans de sales draps. Selon plusieurs sources, l’ancien syndicaliste du secteur de la banque (CDT) a  tout simplement échoué dans ce qui fut sa plus importante mission en tant que premier responsable des affaires des Marocains expatriés.

En très haut lieu, on lui reproche de ne pas avoir su gérer l’affaire des 260 de ressortissants marocains détenus en Libye dans de terribles conditions. Abdelkrim Benatiq, qui depuis son arrivée à la tête du département des RME ne rate pas une occasion pour distribuer des campagnes de publicité généreuses aux titres de presse et aux sites électroniques qu’il croit influents ou nuisibles, n’a pas levé le petit doigt en faveur des Marocains séquestrés en Libye. Il vient de se voir dessaisi du dossier et sur instructions royales, c’est désormais le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita qui a été chargé de trouver une issue à cette affaire qui concerne plusieurs dizaines de familles basées essentiellement à Khourbiga, Béni Mellal et sa région.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Khalid 16:54 - novembre 23, 2017

    A mon avis, en tant que Responsable politique il doit démissionner. Il aurait pu au moins aller en Lybie immediatement apres la remontée de ces informations et alerter l’opinion publique. Les affaire publiques ne se gèrent pas d’un bureau comme une banque.