Mehdi Jomaâ à la recherche d’un second souffle à Marrakech

A la tête du parti Al Badil Attounoussi, l’ancien premier ministre tunisien Mehdi Jomaâ n’arrive toujours pas à trouver ses marques sur la scène politique. Pourtant crédité d’un bon bilan lorsqu’il était à la tête de l’exécutif, il a du mal à retrouver la lumière alors que l’actuel premier ministre Youssef Chahed surfe sur une vague de popularité. D’ailleurs, Mehdi Jomaâ a préféré faire une virée à Marrakech pour participer au Forum Afrique-Chine pour l’investissement où il a rencontré nombre d’hommes d’affaires africains et chinois. Il a également eu, en marge de ce forum, des contacts avec des officiels marocains. Mehdi Jomaâ, à qui on prête des ambitions présidentielles, se tâte toujours. « Tout dépendra des résultats de son parti lors des élections locales de mars prochain », nous affirme un de ses proches. En cas de résultats mitigés, il pourra toujours se consacrer à son Think Tank ou bien briguer un poste dans une organisation internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *