Les missiles des Houthis inquiètent Washington 

Ce n’est pas la première fois que les rebelles houthis tirent des missiles de moyenne portée vers l’Arabie Saoudite, mais ceux lancés le 27 juillet inquiètent sérieusement. Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, les Houthis ont lancé une salve de plusieurs missiles de type Borkan-1 en direction de la base aérienne du roi Fahd, située dans les faubourgs de la ville de Taëf. Selon les Saoudiens, un seul missile tiré depuis le Yémen a été intercepté, ce qui préoccupe fortement les Américains qui ont envoyé sur place plusieurs experts afin d’analyser les débris. Ce n’est pas tant le nombre des missiles tirés qui inquiète Washington que la technologie utilisée. Les Borkan-1 sont en fait des Scuds modifiés par les ingénieurs militaires iraniens et se sont révélés plutôt précis et dotés d’une forte charge explosive, ce qui fait peser de sérieuses menaces sur les installations pétrolières saoudiennes. Selon des sources diplomatiques à Abou Dhabi, les Etats-Unis envisagent, sous la pression du prince héritier Mohamed Ben Salmane, des bombardements aériens afin de détruire les rampes de lancement des missiles Borkane-1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *