Le PAM et le RNI ont-t-ils passé une alliance à l’insu d’El Othmani ?

Officiellement, la majorité d’El Othmani est constituée de six partis: le PJD, le RNI, l’USFP, l’UC, le MP et le PPS. Mais, sur le papier seulement…

Des sources parlementaires nous indiquent que les groupes RNI et PAM travaillent depuis longtemps de concert afin de ne pas trop affaiblir les ministres d’Aziz Akhannouch.

C’est fut récemment le cas quand Ilyas El Omari, SG du PAM, qui a appelé ses députés pour leur ordonner de retirer un recours devant la Cour constitutionnelle contre le projet de Loi de finances déposé par le trop remuant avocat Abdellatif Ouahbi.

« Nos relations ont toujours été plus que cordiales, mais pourront déboucher sur quelque chose de plus concret dans l’avenir », nous déclare un responsable du PAM.

Une coalition RNI-PAM-UC-USFP à l’horizon 2021? Le scénario n’est pas exclu pour porter Aziz Akhannouch à la présidence du gouvernement…  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *