Le PJD tourne la page Benkirane

Abdelilah Benkirane ne pourra finalement pas briguer un troisième mandat successif à la tête du secrétariat général du Parti de la justice et du développement (PJD, au pouvoir). Le Conseil national du parti, réuni ce week-end dans la ville de Salé, à côté de Rabat, a voté contre l’amendement de l’article 16 des statuts de base du PJD qui devait autoriser l’ancien chef du gouvernement à rempiler pour un troisième mandat successif.

Après dépouillement des suffrages, 126 membres du Conseil national ont voté contre cet amendement, quatre se sont abstenus, tandis que 101 membres se sont prononcés en sa faveur. En clair, le 9 décembre prochain, date de la tenue du Congrès national des islamistes, Abdelilah Benkirane devra passer la main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *