Portrait. Sofiane Bouteflika, neveu du président et pilote exemplaire d’Air Algérie 

Abdelaziz Bouteflika, le président de la République algérienne est son oncle, comme l’est également l’homme fort du régime Saïd Bouteflika. Lui, c’est le le fils de Abdelghani Bouteflika, frère du président, et l’un des avocats les plus influents du pays. Pourtant Sofiane Bouteflika, l’un des 500 pilotes de la compagnie Air Algérie, se distingue par une simplicité et une modestie qui étonne au sein de son entourage et dans l’ensemble du secteur aérien.

Il ne se mêle jamais des affaires de la direction générale. Il ne défend aucune position politique, ne soutient aucun clan et se garde toujours de parler politique. Sa passion pour le sport hante ses discussions avec les autres. Le neveu du chef de l’Etat algérien fond comme un simple mortel dans la masse, même s’il dispose de tous les relais d’influence lui permettant d’obtenir de nombreux avantages. Mais non, Sofiane Bouteflika est un homme qui préfère se faire un nom par lui-même, et ses collègues ne cessent de louer cette attitude simple qu’ils aimeraient constater parmi les autres fils de hauts dignitaires du régime. Sofiane Bouteflika est donc en rupture totale avec les attitudes des autres enfants de la nomenklatura qui pour la plupart se sont arrogés maintes rentes au seul nomù de leur père.

A Air Algérie, si personne n’ose importuner Sofiane, personne non plus ne s’en plaint, tellement le neveu d’Abdelaziz Bouteflika est discret.  Récemment, un député algérien a voulu a fait montre de quelques caprices lors de sa montée à bord d’un avion de la compagnie, mais en tant que commandant de bord, Sofiane Bouteflika l’a sèchement rappelé à l’ordre. Le député, ne connaissant pas l’identité de son interlocuteur, a promis de de ne pas en rester là, se ravisant quelques heures plus tard, bien inspiré de présenter ses plus plates excuses pour éviter toutes représailles.

Ce pilote d’Air Algérie est manifestement la preuve que dans le pays, certains membres de la famille Bouteflika peuvent se distinguer des autres familles régnantes. C’est peut-être pour ces raisons que de nombreux algériens témoignent du respect pour le président qui, en dépit de sa maladie et ses absences, demeure populaire auprès de nombreuses couches de la société algérienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Amazigh DZ 17:51 - janvier 16, 2018

    BOUTEFLIKA agé, malade et amoindri dirige le plus grand pays d’afrique mieux que n’importe quel dirigeant sur le continent et des pays arabe.
    longue vie a BOUTEFLIKA et assegass amerbouh.

    1. Bencheikh 20:28 - janvier 16, 2018

      Ameeeen.et
      à la prochaine messe.que dieu soit loué .

    2. Tony 01:33 - janvier 17, 2018

      Bravo 👏 tu as gagné la chitta d’or !

    3. Artémis 06:56 - janvier 17, 2018

      Ton cadavre en état de petrification?… Un imposteur marocon,un criminel,un dictateur,lui un grand? Un grand con oui.

  2. hamza 18:13 - janvier 16, 2018

    Tout à fait d’accord c un collegue tres respecté et aussi très respectueux

  3. BOUSSA rabah. 03:18 - janvier 17, 2018

    Voilà, à propos de cet homme, en l’ocurence sofiane BOUTEFLIKA, vraiment, j’en suis ravi , de savoir, qu’il y’ à des ALGERIENS, comme lui.Celà, me donne , encore une image autre, qu’on est entrain de nous véhiculer, que la famille BOUTEFLIKA est assoifée de pouvoir et d’argent, malgré ,que cette famille est grande famille , riche et intellectuelle. Je salue , des hommes ,comme lui , qui sait ,qu’il est du commun des mortels et qu’un , il partira chez son créateur, se sera ,ses oeuvres, qu’il trouvera et non son oncle, si A. BOUTEFLIKA, qu’ALLAH, le guerisse, INCHALLAH, je lui associe un autre ALGERIEN, consul à MARSEILLE.Je salue, le consul ALGERIEN à Marseille, qui a sauvé in extremis un ALGERIEN, d’une certaine incinération de son corps, par les services funèbres français, sur ordre du procureur général de MARSEILLE.
    Tout porte à croire, qu’ils y ‘à des ALGERIENS, qui ont encore cette ROUDJOULA et ce PATRIOTISME, quoi ,que les gens sont devenus attachés au confort de la vie et au matérialisme.
    Je viens de lire, sur FRANCE ACTUALITES ,sur le NET, qu’un ALGERIEN, qui a demandé l’asile politique en FRANCE, comme réfugié libyen , est mort, sous l’identité libyenne ,alors ,qu’en réalité, c’est un ALGERIEN d’oran.
    Le consul a su entrer en contact avec le wali d’oran, pour odentifier sa vraie identité et faire venir sa mère en FRANCE, à MARSEILLE et reconnaitre, son fils, après une confirmation de tests ADN.
    Cela, m’a vraiment touché, étant donné, que mon fils, qui ne manquait pas d’affections et de conforts ,dans la cellule familiale, mais qui n’avait pas de perspectives de son avenir, se trouve éventuellement ,avec des milliers de gens HARRAGAS, en ESPAGNE, ou ailleurs, ou peut-être , autre chose, avec une identité peut-être inconnue.
    D’ailleurs , je ne sais pas, le travail, qui est entrain de se faire, mais la mort de BOUDERBALA Mohamed, m’a donné une peur au ventre, sur le sort de nos frères ALGERIENS, qui accroupissent dans les centres de détention. Nous tenons à remercier ce brave CONSUL , pour le travail fait pour un ALGERIEN en FRANCE.Je salue, le consul ALGERIEN à Marseille, qui a sauvé in extremis un ALGERIEN, d’une certaine incinération de son corps, par les services funèbres français, sur ordre du procureur général de MARSEILLE.
    Tout porte à croire, qu’ils y ‘à des ALGERIENS, qui ont encore cette ROUDJOULA et ce PATRIOTISME, quoi ,que les gens sont devenus attachés au confort de la vie et au matérialisme.
    Je viens de lire, sur FRANCE ACTUALITES ,sur le NET, qu’un ALGERIEN, qui a demandé l’asile politique en FRANCE, comme réfugié libyen , est mort, sous l’identité libyenne ,alors ,qu’en réalité, c’est un ALGERIEN d’oran.
    Le consul a su entrer en contact avec le wali d’oran, pour odentifier sa vraie identité et faire venir sa mère en FRANCE, à MARSEILLE et reconnaitre, son fils, après une confirmation de tests ADN.
    Cela, m’a vraiment touché, étant donné, que mon fils, qui ne manquait pas d’affections et de conforts ,dans la cellule familiale, mais qui n’avait pas de perspectives de son avenir, se trouve éventuellement ,avec des milliers de gens HARRAGAS, en ESPAGNE, ou ailleurs, ou peut-être , autre chose, avec une identité peut-être inconnue.
    D’ailleurs , je ne sais pas, le travail, qui est entrain de se faire, mais la mort de BOUDERBALA Mohamed, m’a donné une peur au ventre, sur le sort de nos frères ALGERIENS, qui accroupissent dans les centres de détention. Nous tenons à remercier ce brave CONSUL , pour le travail fait pour un ALGERIEN en FRANCE.Je salue, le consul ALGERIEN à Marseille, qui a sauvé in extremis un ALGERIEN, d’une certaine incinération de son corps, par les services funèbres français, sur ordre du procureur général de MARSEILLE.
    Tout porte à croire, qu’ils y ‘à des ALGERIENS, qui ont encore cette ROUDJOULA et ce PATRIOTISME, quoi ,que les gens sont devenus attachés au confort de la vie et au matérialisme.
    Je viens de lire, sur FRANCE ACTUALITES ,sur le NET, qu’un ALGERIEN, qui a demandé l’asile politique en FRANCE, comme réfugié libyen , est mort, sous l’identité libyenne ,alors ,qu’en réalité, c’est un ALGERIEN d’oran.
    Le consul a su entrer en contact avec le wali d’oran, pour odentifier sa vraie identité et faire venir sa mère en FRANCE, à MARSEILLE et reconnaitre, son fils, après une confirmation de tests ADN.
    Cela, m’a vraiment touché, étant donné, que mon fils, qui ne manquait pas d’affections et de conforts ,dans la cellule familiale, mais qui n’avait pas de perspectives de son avenir, se trouve éventuellement ,avec des milliers de gens HARRAGAS, en ESPAGNE, ou ailleurs, ou peut-être , autre chose, avec une identité peut-être inconnue.
    D’ailleurs , je ne sais pas, le travail, qui est entrain de se faire, mais la mort de BOUDERBALA Mohamed, m’a donné une peur au ventre, sur le sort de nos frères ALGERIENS, qui accroupissent dans les centres de détention. Nous tenons à remercier ce brave CONSUL BOUDJEMAA rouibeh, pour le travail fait pour un ALGERIEN en FRANCE,exactement à MARSEILLE, qui a sauvé in extrémis ,un ALGERIEN ,d’une vraie incinération, pour avoir donné une fausse identité , lors de sa HARGA en FRANCE.

    1. Lamri 17:34 - janvier 17, 2018

      Je suis de votre avis chér monsieur, vous l’avez bien dis « l’ésprit matérialiste à pris le dessus sur l’humain »
      Mais réstant optimiste et gardont éspoir pour notre chére patrie.
      En tout cas j’ai bien aimé votre commentaire,ça dégage les justes valeurs de reconnaissance.

    2. Rostome 19:30 - janvier 17, 2018

      C’est un livre que tu as écris,et non pas un commentaire

  4. hafid 11:36 - janvier 17, 2018

    normal il est berbere zenete ou un znati comme la majorité des algeriens en particulier tout l’ouest algerien ils ne font pas de bruit