Pour rassurer Washington, Gaid Salah envoie au Pentagone le général-major Mohamed Bachar

La pression monte et la panique se propage dans le camp de Gaid Salah et le haut commandement militaire de l’armée algérienne. A une dizaine de jours du scrutin présidentiel du 12 décembre prochain, la rue algérienne multiplie les manifestations et rassemblements pour empêcher l’application de la feuille de route de l’institution militaire consistant à organiser hâtivement une élection présidentielle pour désigner un nouveau Chef d’Etat qui sera conforme aux normes fixées par Gaid Salah et les autres généraux de l’armée algérienne.

Mais, depuis que des députés européens ont décidé de briser le blackout médiatique sur l’Algérie, les décideurs de l’armée algérienne redoutent un retournement de la situation qui pourrait les désavantager sérieusement sur le plan international. La panique s’est encore renforcée quand des diplomates de l’ambassade américaine à Alger ont formulé aux émissaires de Gaid Salah des critiques sévères sur sa gestion chaotique de la crise algérienne.

Pour rassurer Washington et la séduire, Gaid Salah a dépêché au Pentagone le général-major Mohamed Bachar pour James Anderson, sous-secrétaire adjoint du ministère de la Défense américain, pour mener des discussions dans le cadre de la dialogue militaire entre les Etats-Unis et l’Algérie. Et lors de ces discussions, l’émissaire de Gaid Salah a tenté de convaincre son interlocuteur américain de la pertinence de la feuille de route politique déployée en Algérie avec pour but de préserver la stabilité politique du pays et de préserver l’Algérie du syndrome libyen.

Selon des sources proches du ministère de la Défense Nationale, les officiels américains ont écouté attentivement les arguments présentés par le représentant de l’armée algérienne en l’assurant de leur soutien pour préserver « la paix et la stabilité » dans une région qualifiée de « stratégique » pour les Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Tre 08:23 - novembre 30, 2019

    Qu ils envois au spoutnik ou aux etoiles le peuple a decider de prendre son destin en main la france l italye et l espagne soutiennent ces bandes de mafia au pouvoir car ils ont le plein pouvoir sur notre gaz et la gerance du pays honte a vous honte a vous bande de voleur .notre gaz est exporte gratuitement en europe voila ce qui fait peur a l europe un bon president fermera les vanne et l europe aura de grave probleme

  2. moha lounes 22:00 - novembre 30, 2019

    Il est grand temps que de valeureux chevaliers émergent des entrailles de ce peuple pour désavouer tous ces traîtres et bâtir l’honneur de la patrie….

  3. Jbarah Messaoud 07:05 - décembre 2, 2019

    Pour rassurer la France et la séduire, vous écrivez cet article , car la pression monte chez vos maitres qui paniquent à l’approche du 12 12 2019 sachant que le peuple algérien sortira en masse pour ELIRE SON PRESIDENT !

  4. adam bati 13:35 - décembre 2, 2019

    Quand le peuple reçoit un soutien moral des représentants des peuples d’europe, c’est de l’ingérence mais eux, ils se mettent à quatre pates pour implorer le silence des grands de ce monde et ce n’est pas une ingérence. HONTE A VOUS TOUS Y COMPRIS CEUX QUI SE DISENT DEFENSEURS DES DROITS DE L’HOMME ET DE LA DEMOCRATIE. Mais ni problem, comme toujours, on se débrouillera seul et on vaincra Incha ALLAH.