Washington : « Gaid Salah s’enferme dans le déni » et un taux de participation très bas aux élections

Les rapports des chancelleries occidentales sur les prochaines élections présidentielles du 12-12-2019 se succèdent et sont aussi mitigés les uns que les autres. Les Etats-Unis qui ont mis, depuis plusieurs mois, les services de leur chancellerie à Alger sur le qui-vive commencent à se faire une idée très claire de la situation politique actuelle et même de l’avenir proche du système en place. Un dernier rapport soumis au Département d’Etat par l’ambassade américaine à Alger est sans concession. Il fait part d’une campagne électorale atone et sans présence de militants, de candidats chahutés, boudés, conspués… « un processus totalement discrédité et une élection vouée à l’échec ».

Les Américains qui au début, sans prendre-partie solennellement, « étaient favorables » à un passage en force de l’institution militaire pour imposer un candidat « consensuel » issu de la scène politique sont aujourd’hui plus que sceptiques. Le choix des compétiteurs pour la magistrature suprême a été une « erreur fatale », d’après l’analyse américaine. Washington aurait préféré que l’armée lance dans l’arène un jeune candidat plus « crédible » et plus proche du hirak, au lieu et place d’anciens premiers ministres ou ministres de l’ère Bouteflika tous rattrapés par l’âge ou par un passé compromettant.

Mais ce qui a fait le plus douter les Américains, ce sont les « performances » de l’homme fort de l’Algérie, le général Ahmed Gaid Salah. Le chef de l’état-major est jugé « coupé de la réalité », « suffisant » et surtout « enfermé dans le déni » de ce qui se passe sur le terrain. « Tous les indicateurs laissent prévoir un boycott sans précédent de la prochaine échéance électorale », estime un diplomate européen en poste à Alger. « La rue est en ébullition et la campagne électorale n’existe que dans la presse aux ordres des militaires. La situation est explosive et cela risque de déraper dangereusement le 12 décembre », affirme la même source.

En tout cas, à Alger comme à Washington et à Paris, tout le monde s’accorde à dire que le jour de vote sera, sans conteste, le « juge de paix » pour le général Gais Salah et son clan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. irhi 12:44 - novembre 23, 2019

    Mais tout ca on le savait et on attend rien des capitales étrangères
    Le.peupr est assez grand pour refler ses affaires
    Ceci etant dit vous avez tout a fait raison dans votre analyse mais le.danger n’est.pas.vraiment le 12 mais les 2 ou3 jours avant c’est la que le.dérapage peut se faire s’in côté comme de l’autre

    1. Hamid hamma 12:18 - novembre 24, 2019

      Un grand TOZ.

    2. Terbeche NAbil 15:28 - novembre 24, 2019

      Salam. Nous « Algeriens  » travaillons pour l’independance reelle . J’espere que c’est clair pour vous

  2. Adel H 14:45 - novembre 23, 2019

    Biensur.! Le quai d’Orsay doit apprécier le mouvement populaire qui le veut pas d’élections

  3. Nasser 15:05 - novembre 23, 2019

    Par contre au Maroc, ils ont leur chef d’état et n’ont pas le droit de le contester.
    Les américains ne s’inquiètent pas. Bien au contraire, le chéquier des saoudiens aidant, c’est des f 16 et des apaches en passant par les tanks Abrams, qui sont fournis.
    Pour combattre daesh ?

    1. hamid 13:54 - novembre 24, 2019

      Monsieur, au Maroc ce n’est pas un chef d’état Président mais un Roi, la nuance est de taille d’autant qu’il est issue d’une monarchie millénaire et contrairement à vos insinuations, aucun Marocain ne le conteste bien au contraire il est vénéré, donc ne vous laissez pas tromper par une presse étrangère anti-Maroc qui veut bien faire croire ça, donc à l’avenir instruisez vous avant d’écrire n’importe quoi !

      1. Hassan 2 17:29 - novembre 24, 2019

        Ok marocain personne n’aime le roi et tout le monde le sait c’est un secret de polichinelle arrêtez vos conneries on connais le Maroc le pays des pédophiles

      2. Ragheb 19:25 - novembre 24, 2019

        Je crois que c’est plutôt vous qui devriez vous instruire.
        Ça change quoi qu’il s’agisse d’un pouvoir monarchique ou non, dès lors que le peuple meurt de faim, pendant que les gouvernants monarchiques ou pas se vautrent dans les deniers de ce peuple.
        Cela s’appelle toujours du vol.

      3. amine 01:08 - novembre 25, 2019

        Millénaire & vénère….
        Eh ben…! quand t-on a entendu ça
        On peux mourir tranquille…
        Mais j’oublie il descend du prophète aussi non ….!?🤣 SWS

  4. Zebilon 16:44 - novembre 23, 2019

    Analyses américaine aussi bidon que leur président qu ils trouvent normal .
    Les chancelleries américaines et européennes
    Ont sponsorises 4 élection truquées depuis 1999 avec un de leur agent et viennent maintenant nous donner des leçons de projection politique . Que les américains s occupent de l appocalipse que leur présagent Trump . Et les européens de leur chômeurs et dettes explosives

  5. Cherchell 16:51 - novembre 23, 2019

    Oui il faut enquêter sur les crimes du pouvoir mafieux Gaïd salah et ses généraux à la poubelle le peuple écrit haut et fort non au vote c’est un état de mafieux voleurs criminelles on veut une nouvelle république algériennes .

  6. Larbi 18:02 - novembre 23, 2019

    Ah ces américains ils foutent leur nez partout. Laissez nous tranquille. Notre problème sera réglé entre algériens alors ouste du balai.

  7. Lahmar 18:26 - novembre 23, 2019

    Je crois que tous les intellectuels sont contre ces élections préfabriquées, les algériens ont besoin d’un président fort,soutenu par la majorité des électeurs, ayant un passé sans aucune tache apparente, qui pourra conduire le pays vers une réconciliation réelle, une paix sociale acceptable ainsi qu’un développement économique avec la participation de la population. Notre pays a besoin du soutien de tous les acteurs politiques et économiques du monde pour sortir du sous développement…..

  8. Arezki 19:11 - novembre 23, 2019

    À commencer par lui-même. Un engagé du 19 mars 1962. Qui se prend pour un grand moudjahid. Je me demande à quel âge qu’il a pris le maquis. Dans quelle région ? .

  9. Smain 21:11 - novembre 23, 2019

    Il faut se rappeler seulement que Donal Trump a été lui aussi mal élu et est actuellement contesté par un grande partie de ces compatriotes. Washington n’a visiblement pas les droit de donner des leçons aux autres.

    1. Rarbi 04:51 - novembre 24, 2019

      Le hirak est conscient que l es dirigeants occidentaux et européens soutiennent ce système macabre pour leurs intérêts sans conditions et négligent les revendications démocratiques et légitimes du peuple algerien c’est pour cette raison que nous lançons un appel aux élus dans le monde d’être contre la dictature.

  10. Fouad 23:12 - novembre 23, 2019

    Va dormir va…. hors sujet….

  11. Ouzzmar 00:57 - novembre 24, 2019

    Ou est la Republque Algérienne demicratique et populaire. Mr Gaid lzhmar vouds avez soue, avortez dur le système.

  12. Amina 02:56 - novembre 24, 2019

    Si les américains commencent à se mêler de l Algérie,laissez moi vous dire que nous seront le prochain Irak

    1. Abdelhamid Achiche 15:55 - novembre 24, 2019

      Si jamais ça arrive , on verra les novembristes et badissiste prendre ka poudre d’ estampette.

  13. Mohamed Jazouli 05:57 - novembre 24, 2019

    Ce vieux caporal connu en algèrie par le nom de Bagrat al arkan (la vache de l’état major) parçequ’il est illétré et obèse, avait subit en 1976 une défaite cuisante et a perdu plus que la moitié de ses hommes dans la bataille d’Amgala 1 au Sahara occidental face aux Forces Armées Royales du Maroc, il était immédiatement viré par le président de l’époque le dictateur Boumédienne.

    1. Mesmar 11:12 - novembre 24, 2019

      Tfouuuh alik fils de harki. La haine vous fait écrire des histoires auxquelles ne croient que des imbéciles comme vous.

    2. De 14:10 - novembre 24, 2019

      Momo 6 et à Abidjan pour des selfies avec la jetset ivoirienne. va libérer Ceuta et Melilla.

  14. Mansouri Mahmoud 09:36 - novembre 24, 2019

    Au lieu d’effectuer des élections presidentiel. Je suggère l’installation d’un gouvernement Militaire provisoire pour une dure de deux ans pour permettre d’éjecter tous les membres du gouvernement actuelle et instauré une nouvelle génération dans l’ensemble des services dans ses conditions il n’y aura ni confusion ni bain de sant.

    1. Abdelhamid Achiche 15:56 - novembre 24, 2019

      Yetnahaw gaa , dans l’armée algérienne ya que des khobsistes.

  15. Mesmar 11:08 - novembre 24, 2019

    C’est bien ça!!! La diplomatie américaine n’a trouvé que si « Skander Salhi » pour lui livrer ses états d’âme !!!! Va te faire foutre valet de fafa et fils de harkis et collabos !!!

  16. Ait Mehdi 11:36 - novembre 24, 2019

    On n’a pas besoin d’ingérence, on sait qu’il y’a un grand danger foutez nous la paix.

  17. Al farah 13:34 - novembre 24, 2019

    Je viens juste de mettre une annonce dans le bon coin ,  » Algérie à vendre  » prix à débattre , bon état général , vidange à prévoir , petit problème chaîne de distribution , …

    1. Azzouz Tir 17:51 - novembre 24, 2019

      Les algériens défendront leurs pays avec et ongles .moi j’irais voter comme les 200 membres de ma famille pour ne pas faire plaisir à tous les harkis et leurs maîtres qui veulent nous transformer en colonie de vacances pour reporteurs de guerre.

  18. Aissa 15:35 - novembre 24, 2019

    Parfaitement raison Mr Hamid,félicitations

  19. hellal 18:34 - novembre 24, 2019

    Mille feuilles gâteau algérien de 60 ans de fanges tel les couches géologiques .

  20. BENAKILA 00:26 - novembre 25, 2019

    TOUT L’ETRANGER SEMBLE SOUHAITER QUE LE POUVOIR EN ALGERIE RESTE ENTRE LES MAINS DE L’ARMÉE. POURQUOI ?
    Pourquoi eux aussi sont-ils contre la volonté populaire ?
    Une gouvernance
    pour réstituer au pays sa souveraineté et son indépendance systématiquement biaisées et confisquée depuis 1962 …ne comprometterait pourtant en rien les intérêts correctement remesurés sur la base du principe gagnant-gagnant avec ses parenaires raisonnables et méritants dont la France et les Etats Unis, l’URSS, la Chine etc..
    Sur les questions politiques basées sur la justice et le droit, l’Algerien peut se faire distinguer dans la foule comme des meilleurs partenaires.

  21. Anis 10:47 - novembre 25, 2019

    « Le choix des compétiteurs pour la magistrature suprême a été une « erreur fatale », d’après l’analyse américaine. Washington aurait préféré que l’armée lance dans l’arène un jeune candidat plus « crédible » et plus proche du hirak…. »
    Je veux bien avoir la source de ça.
    Une erreur fatal sur le choix ???? dire que les « hirakists » qui pouvaient bien se présenter et avoir un poids sur les présidentiels , se sont retiré ( par peur ou irresponsabilité ) , ils ont laissé le terrain vide à ces candidats qui ont ( qu’on le veuille ou pas ) un réseau sur tout le territoire national et ils peuvent avoir un bon dossier de candidature en un clin d’œil, contrairement aux autres qui ont été refusé, ceux qui ont signé les « Istimarates », c’est des algériens aussi ( de bonne foie ou pas) … après on parle d’une erreur sur le choix, de la part de qui ? ; de l’armée !! beaucoup de contradictions sur ce discours je veux bien avoir la source, surtout venant comme vous le dites des USA.
    A mon avis, il a fallu et il faudra que le Hirak change de forme, d’un hirak de la rue seulement vers un hirak de combat politique sur le vrai terrain.

  22. Patrick Breuil 18:19 - novembre 25, 2019

    je suis d ‘ accord avec vous . votre général Major a le niveau d ‘ étude primaire . bon courage aux algériens .

  23. telemaque 23:17 - novembre 26, 2019

    l ennemi actuel de l Algerien est l Algerien comme lui .l Algerien est mondialement connu par son nez enorme; il aime cacher ses echecs et ses nullites et la nature a fait que l hypocrisie algerienne n a jamais aime n aime pas et n aimera pas du toutla verite qui derange

  24. Reti 14:46 - novembre 27, 2019

    Azouz tir bravo pour ton ignorance oui c ca va voter et affiche aussi sur ta page quel est le prix de vente de l algerie c avec des gens comme toi soumis a la france que l algerie est malade la france n a jamais lacher l algerie il a mit des harkis au gouvernement et le peuple n est indigenes .bravo le hirak mille fois bravo on ne baissera jamais les bras jusqu a la fin de ces gangs vive l algerie libre de nos chouhada

  25. AADI 21:55 - novembre 29, 2019

    Les USA ont 2 pouvoirs,l officiel et le “ deep state ” …souvent c est ce dernier qui a le dernier mot .

  26. maamar 16:49 - décembre 2, 2019

    article tendancieux.Un général s’est rendu en amérique et le message du moudjahid Gaid Salah a été clair. la politique anti terroriste sera toujours en vigueur avec les USA.Pour le reste ,une partie du hirak travaille pour le compte du génocidaire Toufik et un de ces quatre ce meme hirak va réclamer la liberation de Toufik et mempe celles de ses serpilleres,Sellal et ouyahia.voila le probleme c’est le pseudo hirak qui mène la danse grace aux milliers de milliards volés par les généraux kabyles .

    1. AADI 18:14 - décembre 2, 2019

      Quels sont les genéraux Kabyles auxquels tu fais référence ? Comme toujours ce sont les Kabyles qu on utilise comme bouc émissaire ,mais cette fois ci le peuple est très conscient et il sait qui sont les véritables corrompus et les services Américains aussi sont très au courant même des banques dans lesquelles sont planqués les milliards détournés.Apparemment le hirak dérange beaucoup de gens ,ces gens qui ont participé a la curée du dépeçage de l Algerie et ceux du deuxième rang qui ont profité des miettes ,mais la fête est finie et le peuple crie “Basta ! ” Rien ne sera plus comme avant .