Quand le général Aziz mène la purge

En trois jours, le président mauritanien s’est livré à une véritable purge au sein de l’appareil de l’Etat.
Ainsi, il a commencé par un jeu de chaises musicales où plusieurs titulaires de portefeuilles ministériels ont échangé leurs ministères. La principale victime de ce changement est le ministre des Finances qui a été rétrogradé au rang de ministre délégué auprès du premier ministre chargé de l’Environnement. C’est le trésorier général Thiam Diombar qui le remplace aux Finances. Le ministre de la Santé Cheikh El Mokhtar Ould Babana fait lui aussi les frais de ce remaniement. Il aurait été épinglé par l’inspection générale des Finances dans plusieurs dossiers. Hier mardi, ce sont trois secrétaires généraux de ministères qui ont été purement et simplement limogés par le président Aziz. Il s’agit des secrétaires généraux des ministères de la Pêche, de celui de l’Education nationale et de celui de l’Orientation islamique. Plusieurs des ministres et des responsables limogés seraient impliqués dans des malversations et dans des abus. D’ailleurs, à Nouakchott on n’exclue pas qu’ils soient déférés prochainement devant les tribunaux. Le général Aziz serait en train de nettoyer par le haut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *