Qui sont les supporters de la monarchie ?

Ces derniers jours, plusieurs informations ont circulé dans le presse internationale sur le fait que les Américains seraient en train de préparer un des neveux du dernier roi Idriss 1er à prendre le pouvoir en Libye. Echaudés par ces informations, plusieurs pays européens, [onlypaid] notamment la France, ont demandé à leurs officines de préparer des rapports exhaustifs sur les chances d’un tel scénario. D’après une note confidentielle dont Maghreb-intelligence a eu connaissance et qui a été adressée au Quai d’Orsay, la nostalgie pour un régime monarchique n’est pas très forte en Libye. Dans l’Ouest et le Sud du pays (Tripolitaine et Fezzan), une telle perspective peut faire durer les hostilités. A l’Est (Cyrénaïque), c’est plutôt une tradition politico-religieuse conservatrice et austère qui domine sous forme de confrérie ou de monarchie. Cette tradition se retrouve dans certaines tribus plus que d’autres -Obeidat et Harabi. Aujourd’hui, si les Etats-Unis avancent le nom du neveu du roi Idriss 1er, c’est pour contrecarrer toute velléité radicale qui pourrait prendre le pas au sein de la rébellion. D’ailleurs, Moustapha Abdeljalil, président du CNT, commence à exaspérer les chancelleries européennes. A Paris, plusieurs associations demandent des poursuites judiciaires contre ce juge qui a confirmé les peines des infirmières bulgares lorsqu’il était président de la Cour d’Appel à Tripoli. Certaines voix murmurent qu’il a été promu ministre de la Justice parce que, justement, il avait mené un procès politique au profit du colonel Mouammar Kadhafi.[/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *