Rabat et Ankara à couteaux-tirés. L’ambassadeur Ali Lazrak rappelé au Maroc pour consultations

Rien ne va plus entre le Maroc et la Turquie. Sur le plan politique, Rabat n’a pas apprécié l’intervention militaire turque sur le territoire libyen. Il y plus d’un mois, les Turcs de plus en plus entreprenants au Maghreb, ont volé au secours du gouvernement installé à Tripoli face aux assauts du maréchal Khalifa Haftar.

Pour montrer sa mauvaise humeur, Rabat n’as pas hésité à rappeler son ambassadeur à Ankara. Selon des sources bien informées, Ali Lazrak en poste en Turquie aurait rejoint la capitale marocaine depuis le début du mois. Si dans le langage diplomatique, ce rappel indique un vrai malaise entre les deux pays, le fait qu’aucune communication officielle n’a été faite à ce sujet signifie que les ponts ne sont pas totalement coupés.
Il faut dire que le Maroc en tant que parrain des accords de Skhirate ne voit pas d’un bon œil les multiples interventions étrangères sur le sil libyen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Victor 04:27 - janvier 31, 2020

    Le président turc intervient pour sauver la légalité en libye.
    Les sionistes arabes du golf et leur pion de Sissi soutiennent le criminel Haftar dans l’extermination des populations civiles bombardées quotidiennement par des drones emiratis fournis au bourreau de Haftar par le chaytane el arab ibn zaid.
    L’assassin présumé de feu khashokgi quand a lui entretient les mercenaires russes recrutés par Haftar au meme titre que les mercenaires soudanais et tchadiens qui combattent les forces de Tripoli pour empêcher ces sauvages de mercenaires de haftar d’occuper Tripoli et empecher le truand de haftar d’y installer sa dictature en remplacement du gouvernement legal et légitime de Tripoli reconnu par les nations unies.

  2. KHADIJA KETTAB 10:12 - février 1, 2020

    Merci