Sahara Occidental: dissolution du CODESA, « la poule aux oeufs d’or » d’Aminatou Haïdar

Le Collectif des défenseurs des droits de l’Homme au Sahara, plus connu sous le sigle CODESA, et que présidait Amina Haïdar, n’est plus. Il a officiellement été dissout le 2 septembre sur décision de la même Aminatou Haïdar et des membres du Bureau exécutif de ce collectif jamais reconnu par les autorités marocaines. La décision de dissoudre le CODESA, indique un communiqué, provient sur la base de grandes divergences dans la prise de décision, voire d’un processus de prise de décision aléatoire.

Fondé début des années 2000, ce collectif a été plutôt une sorte de poule aux oeufs d’or pour la célèbre activiste sahraouie et ses amis. Il leur permettait de sillonner le monde grâce à leurs donateurs et surtout de se mener un train de vie plein très confortable.

Selon nos sources au Sahara, Amina Haïdar et ses camarades sont aujourd’hui à la recherche d’un nouveau filon.
«Ils ne sont pas à un tour près et ils trouveront sûrement un autre moyen de continuer à faire chanter les autorités marocaines et à vendre leur histoire à la communauté internationale», explique à Maghreb Intelligence un acteur associatif sahraoui (unioniste) basé à Laâyoune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Benmouffok 20:19 - septembre 3, 2020

    Hey si vous êtes si intelligent, vous auriez du poser la question à Amina, plutôt que de lui cracher dessus et demander à un suceur de bite dite Royale

  2. turbotech68 10:19 - septembre 4, 2020

    Toujours aussi spirituel,….. .
    Benmouffok, un nom bien trouvé,….

  3. Ziad 17:49 - septembre 4, 2020

    Oui, elle va trouver un nouveau avec ses compères pour bien SUCER le pétrodollar algérien et l’argent d’autres associations-barbouze espagnoles. Bon vent Aminatou, il faut bien les saigner

    1. Babou 21:37 - septembre 4, 2020

      L’algerie qui finançait aminata est en faillite elle peut même acheter les tests covide c’est la Turquie qui leur a fait un don de 20000 test et la Chine fourni les marques, l’état algerien a réduit les liquidités pour empêcher les algeriens de retirer de l’argent et les empêcher de consommer parce que le stock alimentaire est au.plus bas on a vu que l’Algérie n’a pas envoyé d’aide alimentaire au Liban ils ont envoyé des boissons gazeuses ,des poubelles et un personnel soignants atteint de coronavirus ils sont devenus la risée dans les réseaux sociaux dans le monde musulman ☪ et puis on attend toujours la réaction officielle de l’algerie en ce qui concerne la normalisation des relations les emirats et Israël, normalement ils devraient convoquer l’ambassadeur emirati comme ils avaient convoqué les ambassadeurs des pays qui ont ouvert des consulats dans le Sahara marocain, on voit bien qu’ils ont peur de leur maitres emiratis .

  4. Mansour Essaïh 22:29 - septembre 4, 2020

    Si elle a l’habitude d’ouvrir et de fermer des bordels comme et quand elle veut, Kha’inata Kidar n’a pas ce droit en ce qui concerne son CODESA félon et séparatiste. Cette association est, malheureusement / heureusement, de droit marocain qui a pignon sur rue, qui a une raison sociale, qui dispose d’un numéro de téléphone et d’un compte bancaire et qui a bénéficié de dons et de subventions, en pétrodollars du peuple algérien, de la part des ennemis de notre unité territoriale et de la part d’autres nigauds de par le monde.

    Le ministère de tutelle et celui des finances ainsi que la cour des comptes devraient y faire un tour pour voir d’où sont venus ces dons et subventions et où et comment ont-ils été dépensés et surtout pour dresser la liste des biens de la passionaria de mes deux dans lesquels elle a blanchi, elle et ses complices dans la supercherie, de l’argent collecté pour une cause perdue pendant 15 ans S.V.P. Excusez du peu !

    Comme toutes les associations du pays, le CODESA séparatiste, et à sa tête Kha’inata Kidar et ses compères, doit justifier sa banqueroute et doit remettre ses documents comptables pour contrôle avant toute dissolution.

  5. Allal 18:45 - septembre 5, 2020

    Traitresse inveteree aux moeurs légères qui a goûté au faste internationalistoide par procuration de la part de la mafia algérienne qui meprise son propre peuple en jouant à la couveuse de l avatar polisarien qui ne sert à rien,seulement à entretenir la contrebande et la prébende et qui n est autorisée à rien faire sans son autorisation patente