Saleh Bekkari fait du lobbying à Rabat

Saleh Bekkari, ancien ambassadeur de Tunisie au Maroc pendant plus d’une dizaine d’années, a été vu la semaine dernière à Rabat. Bekkari qui a quitté le royaume au terme de sa mission à la fin de l’année 2009, est revenu dans le pays qu’il connait sur le bout des doigts.

Souriant et affable comme à son habitude, l’ancien ambassadeur a multiplié les rencontres avec des personnalités amies marocaines au Sofitel jardin des roses, palace nouvellement rouvert dans la capitale marocaine. Certains observateurs ont malicieusement fait remarquer que la visite de Bekkari au Maroc a étrangement coïncidé avec les péripéties qu’a connues l’affaire Kamal Jendoubi, président du réseau euro-méditerranéen des droits de l’homme, invité par l’Organisation marocaine des droits humains OMDH à un colloque qui s’est tenu à Rabat vendredi dernier. Jendoubi, opposant tunisien notoire, a été finalement interdit par les autorités marocaines de débarquer de son avion en provenance de Paris. Si les amis marocains de Saleh Bekkari nient avoir évoqué avec lui le cas Jendoubi, il est exclu que le redoutable diplomate ait fait le déplacement à Rabat juste pour admirer la majestueuse Tour Hassan. D’un autre côté, le gouvernement marocain a subi les foudres des organisations des droits de l’homme marocaines et étrangères. Elles ont à l’unanimité dénoncé le comportement de Rabat, qui disent-ils, a plié devant les pressions tunisiennes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *