Tunisie/Présidentielle : Rached Ghannouchi affiche ses ambitions pour 2024

Très contesté pour sa volonté de se maintenir indéfiniment à la tête d’Ennahdha et ses institutions, Rached Ghannouchi affiche ses ambitions pour le scrutin présidentiel de 2024 et plonge son parti dans une nouvelle zone de turbulences. À ce rythme, la crise au sein du mouvement est partie pour durer.

Les conflits internes au sein du parti d’obédience islamique s’étalent sur la place publique. À l’origine de ce désordre inhabituel, les prises de position très controversées de Rached Ghannouchi. L’icône religieuse vise, coûte que coûte, un troisième mandat à la tête d’Ennahdha, en infraction à l’article 31 du règlement intérieur, mais pas que. Outre la désignation polémique de Mohamed Ghariani, une figure du régime Ben Ali, en tant que conseiller chargé du dossier de la réconciliation, le leader islamiste s’est autoproclamé candidat d’Ennahdha pour la course à Carthage en 2024.

Pour sa récente sortie, le président du Conseil de la Choura, Abdelkarim Harouni a fait savoir que le report du Congrès, prévu en décembre 2020, à 2021 ou 2022 permettrait d’évaluer le revers électoral de 2019, ainsi, préparer au mieux le scrutin de 2024. “Il s’agit du fondateur du parti, un homme d’État avec cinquante ans de militantisme. Notre démarche vise à partager les tâches entre le président et le leader du parti, en l’occurrence, Rached Ghannouchi se présentera ensuite à l’élection présidentielle”, a-t-il expliqué.

Si sur le plan médiatique, cette initiative a été présentée par Abdelkarim Harouni et Rafik Abdessalem, le gendre de Ghannouchi, une source proche du dossier a confié à Maghreb Intelligence que toute l’opération a été menée par le fondateur du parti, “l’homme qui tire les ficelles”. En face, le groupe de Cent, ayant signé un manifeste pour dissuader Ghannouchi d’assouvir sa soif de pouvoir, réclame encore et toujours un nouveau souffle à la tête du mouvement. L’atmosphère est très tendue à Montplaisir, car la dissension au sein d’Ennahdha est désormais actée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *