Un avion de ligne tunisien déclenche l'état d'alerte en France

Un silence radio en aéronautique comme un vol à basse altitude est synonyme de danger, les souvenirs du 11 septembre sont encore présents à l’esprit pour le rappeler.
Un avion de ligne de la compagnie Tunis Air a déclenché jeudi, l’état d’alerte au sein de l’armée de l’air française. L’Airbus tunisien A300-600 qui assurait un vol régulier entre Tunis et Paris Orly, volait à une altitude relativement basse à son entrée dans l’espace aérien français au-dessus de la Corse. Selon la version française, il y a eu un souci de communication, l’avion volait un peu bas et ne répondait pas à la radio et c’est à ce moment là que l’alerte a été donnée aux avions de chasse de l’armée de l’air française pour intercepter l’Airbus tunisien et de l’escorter jusqu’à son atterrissage à l’aéroport parisien, d’Orly. L’avion a atterri sans encombre à l’heure prévue à Orly, vers 18H15 locales (16H15 GMT).
Mais une autre version contradictoire est donnée par le transporteur tunisien. Les dirigeants de la compagnie Tunis Air se disent d’abord étonnés d’apprendre que l’un de leurs avions de ligne a été intercepté par des avions militaires français, alors qu’aucune perte de communication radio avec les contrôleurs aériens français, n’a été relevée par l’équipage de l’Airbus A300-600. Ce dernier a quitté Paris Orly pour son vol retour, avec un retard de 2 heures.
Les Tunisiens comptent ouvrir une enquête avec les autorités de l’aviation civile en Tunisie et en France pour tirer au clair cet incident qui pourrait nuire aux intérêts et à l’image de marque de la compagnie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *