Une Coupe d’Afrique pour sauver la face

Alors que son équipe nationale de football ainsi que ses équipes locales peinent à s’imposer au niveau africain depuis quelques années, le royaume du Maroc pense organiser l’une des coupes d’Afrique des nations prévues en 2015 et en 2017.


Les autorités sportives visent ainsi à réconcilier le public avec le sport le plus populaire du pays. Il faut dire que depuis plus d’une année et l’arrivée à la tête du ministère de le Jeunesse et des Sports de Moncef Belkhayat ainsi que de Ali Fassi-Fihri aux commandes de la Fédération Marocaine Royale de Football, les choses vont de mal en pis. Eliminés de la Coupe du monde organisée en Afrique du Sud l’été dernier, les Lions de l’Atlas-appellation officielle de l’équipe nationale marocaine de football- n’arrivent plus à s’imposer, même face à des équipes très faibles. Comme touchés par une malédiction, les responsables du team Maroc enchainent les déboires et les péripéties anecdotiques notamment concernant le choix d’un entraineur pour l’équipe. Après six mois de tergiversation, les membres fédéraux ont opté pour le belge Erice Gerets qui entraîne l’équipe saoudienne d’Al Hilal. Si ce dernier a fini par donner son accord au début de l’été, il n’a pas daigné pour autant se déplacer au Maroc pour superviser son équipe.

Aujourd’hui, alors que le pays dispose de l’une des meilleures infrastructures sportives du continent avec trois nouveaux stades de 45 mille places qui seront prêt vers décembre 2010 à Marrakech, Tanger et Agadir, le royaume n’est pas sûr de se voir confier l’organisation d’une Coupe d’Afrique des nations. Les observateurs craignent que le dossier de candidature ne soit géré avec le même amateurisme que celui de l’entraîneur de l’équipe nationale.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *