Exclusif. Algérie : le jour où « Kamel le Boucher » a voulu draguer le général Toufik 

C’est l’un des épisodes les plus marquants de la vie agitée de Kamel Chikhi, alias Kamel le Boucher, le très controversé milliardaire et suspect numéro un dans l’affaire dite des 700 kilos de cocaïne du Port d’Oran.   Depuis 2010, l’homme a tout entrepris pour gagner l’amitié et le soutien de plusieurs hauts gradés et dignitaires de l’armée en Algérie. En 2016, il a tenté de développer et renforcer ses réseaux afin de pénétrer au sein des hautes sphères du régime algérien. Pour ce faire, il se fixe un objectif : tisser une relation avec l’influent général « Toufik », l’ancien patron de l’incontournable DRS, les services secrets.

Pour se rapprocher de cette figure emblématique du pouvoir algérien, le « roi de la boucherie », en sa qualité de premier importateur de viandes en Algérie, trouve l’ingénieux moyen de s’immiscer dans les parties de football organisées par le général Toufik et ses amis au stade de l’Ecole supérieur d’hôtellerie et restauration d’Alger d’Aïn Benian. Grâce à ses multiples connaissances au ministère de la Défense nationale et au sein du haut commandement de l’armée algérienne, Kamel le boucher disputera au moins deux matchs en compagnie de l’influent général Toufik.

Mais ce dernier va rapidement s’apercevoir de la manoeuvre et prendre ses distances. Mieux, Toufik va jusqu’à demander à ses amis de ne plus autoriser le milliardaire controversé à participer à leurs matchs de football.  Et c’est ainsi que « Kamel le Boucher » fut éjecté de l’entourage du général Toufik, sans jamais pouvoir réaliser son rêve.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.