Pourquoi «Carla la sulfureuse» embarrasse l’Elysée

Les services de l’Elysée ont mis les bouchées doubles ces dernières semaines pour mettre la main sur le livre que Besma Lahouri consacre à la première dame de France, Carla Bruni.


Loin d’être une biographie autorisée « Carla, une vie secrète » a donné tout le long de l’été des sueurs froides à la cellule chargée par Nicolas Sarkozy de se procurer le livre. Leurs efforts sont restés vains jusqu’il y a quelques jours lorsque les conseillers de Sarkozy ont pu finalement lire le contenu du livre-scandale. En le décortiquant à l’aide d’avocats, la cellule n’a rien trouvé de diffamatoire, tout en se délectant des croustillants détails que l’auteur a mis beaucoup de soin à mettre en valeur.
« Carla, une vie secrète » brosse en effet un portrait sans concession de la première dame de France. Il décrit Carla Bruni comme une femme avide d’argent et qui ne pense qu’à écumer les aventures amoureuses. Sa fondation humanitaire ne serait, selon l’enquête de Besma Lahouri, qu’une coquille vide servant surtout de faire-valoir.
Le livre-enquête qui risque dès sa sortie dans les libraires de cannibaliser l’actualité politique, tout en jetant le discrédit sur le couple présidentiel, va certainement créer un Buzz médiatique. Jugé inopportun par l’Elysée, « Carla, une vie secrète » aurait selon nos sources parisiennes, du mal à trouver une place sur les plateaux télés et radios de l’hexagone. Les hommes du président seraient en train d’exercer beaucoup de pression sur les patrons des médias afin qu’ils boudent Besma Lahouri. Et pour boucler la boucle, un livre-contre feu a été commandé dans la précipitation aux journalistes Michaël Darmon (France 2) et Yves Derai (journaliste indépendant). Il devrait sortir en même temps que l’enquête de Lahouri. Il s’intitule « Carla et les ambitieux » et même si les auteurs ont bénéficié de plusieurs heures d’entretiens avec madame Sarkozy, il n’est pas sûr qu’il arrive à contenir l’incendie que déclenchera la biographie explosive de Besma Lahouri.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *